Savoir lire une étiquette d’une bouteille de vin

Que doit on trouver sur étiquette d’une bouteille de vin ?

Décrypter une étiquette de vin
image-709

Décrypter une étiquette de vin

S’il est bien un domaine compliqué dans le monde du vin c’est celui de l’étiquetage.
Entre toutes les mentions – obligatoires, facultatives, nom de château, de marque ou de clos – on ne s’y retrouve jamais.
Voici donc quelques conseils pour apprendre à décrypter une étiquette d’une bouteille de vin.

Pour illustrer mon explication je vous ai concocté une étiquette factice. Reportez vous aux numéros pour retrouver les zones concernées.

Comment lire une étiquette de vin?
image-710

1- Le nom de la bouteille de vin (mention facultative)
Cela correspond au nom du produit et c’est – en quelque sorte – une marque. Le nom utilisé peut être très varié et associé au nom de la cuvée.
Concernant l’utilisation de la dénomination « château » (ou encore « domaine », « cru », j’en passe et des meilleures) celle-ci correspond à une législation très particulière.
En gros, pour pouvoir utiliser une de ces mentions sur son vin le producteur doit remplir « quelques » conditions:
– produire un vin en Appellation d’Origine Contrôlée (AOC)
– produire son vin dans un lieu donné et dont le nom corresponde à la réalité (cadastre) ou aux usages anciens
– que l’exploitation comprenne des vignes ainsi qu’une cave où la vendange et le vin peuvent être traités séparément
– sont exclus les seconds vins de l’exploitation (exemple : Château Trucmuche (1° vin), Les Hauts de Trucmuche (2° vin qui ne peut s’appeler château))
Ainsi, si elle respecte ces conditions, une cave coopérative a la possibilité – comme le vigneron indépendant – de produire un vin qui s’appellerait « Château Trucmuche », alors que le négociant ne le peut (il n’y a pas d’unité vigne/chai sur un même lieu).
Vous l’avez donc compris, – et je sens une pointe de déception dans vos regards – il n’y a pas forcément un château « réel » derrière chaque étiquette de vin portant ce nom (et arborant fièrement sur l’étiquette une massive demeure bourgeoise).

2- Type de produit et zone de production (mention obligatoire)
Vous trouverez ici le type d’appellation (AOC, Vin de Pays, Vin de Table) et la dénomination exacte de celle-ci. Cette mention doit être suivie des termes « Appellation [xxx] Contrôlée ».
Notez que pour prétendre à une appellation le vin doit correspondre aux standards de l’appellation et doit donc subir une commission d’agrément.

3- Le millésime (mention facultative)
Oui, vous avez bien lu! L’inscription du millésime n’est pas obligatoire sur une bouteille de vin. Cependant, pour pouvoir l’inscrire il faut – bien entendu – que le vin provienne exclusivement du millésime cité.

4- Les mentions spéciales (obligatoires)
Voici donc les fameuses mentions qui font tant parler d’elles autours de nos tables.
« Contient des Sulfites » concerne la présence de dioxyde de soufre (voir notre article sur les sulfites). Le pictogramme quand à lui signifie (et peut être remplacé par la phrase) « La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l’enfant ».

5- Le nom et/ou le code postal de l’embouteilleur (mention obligatoire)
Ces informations fondamentales se trouvent souvent au bas de l’étiquette. C’est soit l’embouteilleur soit le commanditaire de la mise en bouteille dont les coordonnées sont affichées. Le terme « mis en bouteille à la propriété » n’est quand à lui pas obligatoire mais doit correspondre à la réalité.

6- La concentration en alcool et le volume de la bouteille (mentions obligatoires)
Le pourcentage d’alcool doit – évidement – correspondre à la réalité. Une tolérance de + ou – 0,5% vol. est généralement admise. De même pour le volume, il ne doit pas tromper le consommateur.

Autres mentions:
– l’affichage du numéro de lot est obligatoire (il commence généralement par un L et se trouve soit sur l’étiquette soit sur le col de la bouteille)
– le commentaire de dégustation n’est pas obligatoire et devrait même être interdit dans certains cas (par exemple quand on a l’impression que c’est le même que sur toutes les bouteilles du rayon).

___________

Les différentes mentions peuvent se trouver sur l’étiquette ou la contre-étiquette mais il n’est pas obligatoire d’avoir une contre étiquette. Par ailleurs, certaines mentions obligatoires doivent se trouver dans la même zone de l’étiquette (exemple: pourcentage d’alcool et volume).

4 thoughts on “Savoir lire une étiquette d’une bouteille de vin

  1. guerif

    Bonjour,
    Est ce qu’il existe un article ou petu être pouvez vous m’éclairer sur la façon de lire les information contenu sur le col de la bouteille? (Partie au dessus du bouchon) on peut y lire toutes sortes de numéros, N, national, R, récoltant Etc. bref j’aimerais en savoir plus
    merci

  2. Clément Léguistin-Maire Auteur de l’article

    Il est vrai que la capsule est aussi une mine d’informations.

    Il faut d’abord savoir que la Marianne est en réalité un timbre fiscal qui signale l’acquittement des droits d’accises et qui permet de transporter et de conserver du vin en toute légalité. On l’appelle également « CRD » (Capsule Représentative des Droits).
    Sa couleur va vous indiquer à quel type de vin vous avez affaire.
    Elle sera verte pour un vin d’AOC, bleue pour un Vin de pays ou un Vin de Table et orange pour les vins spéciaux (type Vin Doux Naturels, etc.).
    Notez ensuite que l’on retrouvera sur le dessus de la capsule une lettre (ou le nom complet) qui signalent si l’embouteilleur est lui-même récoltant (« R ») ou négociant (« N »). Remarquez que la Cave Coopérative est considérée comme un récoltant et que le récoltant ayant une petite activité de négoce sera assimilé à un négociant. Il est donc difficile de s’y retrouver.

    Par ailleurs ces mentions ne concernent que les vins produits en France et vendu sur le territoire national. Les vins étrangers vendus en France ne portent pas ce type d’information bien qu’ils soient soumis aux droits d’accises pour rentrer sur notre territoire.

  3. yann du 83

    je vois beaucoup de E sur col de bouteille en magasin que veut t’il dire est meilleur qu’un récoltant

  4. Verna

    Bonjour,

    Je suis l’inventeur d’un système d’étiquetage (2 brevets) permettant de lire les informations concernant des vins sans manipuler les bouteilles mises en râtelier.

    La pastille, apposée sur le goulot lors de la mise en cave, contient en outre, un QR Code qui mène à la page Internet choisie par la société émettrice de l’étiquette.

    Si vous désirez de plus amples informations, je reste à votre disposition.

    Cordialement,

    Christophe Verna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *