La vigne se réveille : çà débourre …

Vignes taillée en Guyot simple lors du débourrement - Minervois

Pour rappel, la vigne connait 2 cycles dans une année :

  1. de novembre à février : c’est la dormance de la vigne qui permet d’effectuer la taille. La vigne se repose pour mieux produire.
  2. de mars à octobre : c’est le cycle végétatif qui verra passer la vigne par plusieurs stades jusqu’à l’obtention de raisins sains pour une vendange réussie.

Après le repos d’hiver, la vigne est désormais prête pour une nouvelle saison. Les bourgeons se gonflent peu à peu puis on voit apparaître une petite pointe verte au milieu de la bourre [1] . C’est le débourrement.

Si vous passez aux abords d’une vigne au début du printemps (mars / avril) vous verrez ces alignements de petits points verts sur les ceps fraîchement taillés. C’est le début de l’époque végétative. Le débourrement a lieu lorsque une somme de température a été atteinte et qu’une quantité de lumière suffisante est produite. Une fois que ces deux conditions sont réunies, les ceps de vigne reprennent une activité normale à savoir la possibilité d’absorber de l’eau et des nutriments, de faire circuler la sève et de se développer. En général c’est entre la fin du mois de mars et le début du mois de mai.

Il faut aussi savoir que les futures grappes sont déjà préformées à l’intérieur des bourgeons. L’année précédente a donc une influence sur l’année en cours et ainsi de suite.

La taille d’hiver a pour objectif de réguler la croissance de la vigne en fonction de ses possibilités. Elle doit normalement avoir lieu avant le débourrement mais aussi le plus tard possible. En effet une taille tardive va conduire à un débourrement plus tardif et diminuer les risques de gel printanier. Nos anciens l’avait déjà remarqué comme en atteste ce vieux dicton :  « taille tôt, taille tard, rien ne vaut la taille de mars ».

Le débourrement est une période assez critique car la vigne commence à être vulnérable aux conditions extérieures. Si une gelée nocturne a lieu au moment du débourrement, c’est la récolte qui sera compromise. Mais la période est aussi pleine de promesse.

Une vigne taillée en Guyot lors du débourrement - Minervois

[1] La bourre c’est cet espèce de coton qui protège pendant l’hiver les parties végétales dans le bourgeon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *