Mas Cal Demoura dynamisme en Terrasses du Larzac

Dégustation des vins du Mas Cal Demoura

« Il faut rester » la devise de Jean-Pierre Jullien, traduction de cal demoura : le nom donné au domaine, montre bien tout l’intérêt qualitatif de ce terroir. Aujourd’hui dirigé par Vincent et Isabelle Goumard, Le Mas Cal Demoura fait son petit bout de chemin et progresse à grand pas auprès de son illustre voisin : le Mas Jullien.
Récemment interviewer en tant que président du syndicat des Terrasses du Larzac, Vincent Goumard n’en est pas moins un vigneron qui recherche l’équilibre parfait dans ses vins. Pour y parvenir, il fait confiance à son terroir et à son propre dévouement envers ses vignes. Il revient avec nous sur la création de ce domaine, son implication en tant que vigneron, la caractéristique de ses vins, que nous avons d’ailleurs dégustés et dont nous exposons nos commentaires à la fin de cet article. Bonne Lecture… 

Présentation du Mas Cal Demoura.

Les Vignes de la cuvée Combariolles du Mas Cal Demoura
image-2153

Le Mas Cal Demoura est un domaine viticole situé à Jonquières à une trentaine de kilomètres de Montpellier au beau milieu du terroir des Terrasses du Larzac.
Depuis 2004, Vincent et Isabelle Goumard y cultivent 9 hectares de vignes rouges et 2 hectares de blancs.

Isabelle et Vincent Goumard du Mas Cal Demoura

Ils produisent environ 40 000 bouteilles par an, 3 cuvées en rouge, 1 cuvée en blanc et 1 cuvée en rosé.
Les vignes sont en conversion à l’agriculture biologique. Elles sont éparpillées sur des sols de cailloutis calcaires et d’argilo-calcaires (rouges et jaunes).

La nuit, la fraîcheur descend du Larzac, et la journée, le soleil de plomb favorise une bonne maturation. Durant cette période, les gros écarts de température entre le jour et la nuit favorisent la synthèse d’arômes et précurseurs d’arômes favorisant la richesse d’expression des vins.

Interview de Vincent Goumard, vigneron et propriétaire du Mas Cal Demoura :

image-2154

Midi-Vin : Pouvez-vous revenir sur la création de votre domaine ?

Vincent Goumard : « Le Mas Cal Demoura a été créé dans les années 1970 par Jean-Pierre Jullien, le père d’Olivier Jullien propriétaire du Mas éponyme. Cal Demoura signifie « il faut rester ». Cette expression sera le message qu’enverra Jean-Pierre Jullien alors que les vignerons du secteur vendent et quittent leurs terres. Les premières mises en bouteilles datent de 1993. Ce qui veut dire que le père a commencé à faire son propre vin après son fils qui mettait en bouteille depuis 1985. Le père a suivi l’exemple du fils et c’est suffisamment rare pour être souligné.
Mon épouse et moi, nous avons repris le domaine en 2004. A cette époque, il existait déjà la cuvée « Infidèle » et le rosé « Qu’es Aquo ». Suite à l’achat de vignes, nous avons créé une cuvée en blanc « l’étincelle » et deux autres cuvées en rouge dont « les Combariolles »« 
(le nom de cette parcelle).

Midi-Vin : Qu’est ce qui est primordial pour vous dans votre métier de vigneron ?

V. Goumard : « Pour moi, les grands vins se font à la vigne ! Il n’y pas de magie : 80 % du travail se fait à la vigne. Le reste constitue un accompagnement du potentiel des raisins cultivés. On ne peut pas transformer le plomb en or. Mais l’inverse est possible ! Pour faire de grands vins, il faut de beaux raisins !
Au domaine, nous apportons beaucoup de soins à la taille (courte), aux travaux en vert, … Durant cette période, nous avons besoin de 3 personnes supplémentaires pour nous aider.
Enfin nous soignons aussi la sélection de nos raisins. La vendange manuelle permet de trier une première fois à la vigne, alors qu’au chai un tri sur table vient ponctuer cette sélection.

image-2155

Nous recherchons à faire des vins de terroir qui expriment leurs lieux de production. Nos vins développent notamment une fraîcheur typique des vins issus des Terrasses du Larzac.
Nous entamons notre conversion à l’agriculture biologique (en 2009) car nous avons cette sensibilité vis-à-vis de notre environnement ».

Midi-Vin : Vos vins ont-ils un profil particulier ?

V. Goumard : « Personnellement, j’ai été élevé dans les zones septentrionales. Donc, en restant dans les profils sudistes, je cherche cette touche de fraîcheur que j’apprécie et que le terroir des Terrasses du Larzac nous offre. Je suis sensible à l’élégance et la finesse dans un vin et j’espère que mes vins font ressortir cela. En tout cas, j’y travaille ! »

Midi-Vin : Vous n’étiez pas destiné à devenir vigneron, pourquoi avoir franchi ce pas ?

V. Goumard : « C’est vrai ! J’ai fais mes études à Paris et je suis devenu consultant en gestion, organisation, finance, stratégie de grosses entreprises. Cependant, ma femme et moi étions déjà passionnés par le vin. On avait pour objectif de franchir le pas et nous souhaitions nous installer en tant que vigneron. Au début, nous avions prévu d’acheter un domaine, en fin de carrière lorsque nous aurions eu 50 ans, mais une opportunité s’est présentée 20 ans plus tôt et nous sommes devenus vignerons ! J’ai quand même suivis des études de viticulture à Beaune et d’œnologie à Dijon pour mettre toutes les chances de mon côté ».

Midi-Vin : Pourquoi avoir choisi le Languedoc-Roussillon ?

V. Goumard : « Parce que le Languedoc-Roussillon reste une des seules régions en France où il existe de très grands terroirs dont les vignes sont accessibles financièrement. De plus, cette région vue de l’extérieur nous semblait en mouvement, en évolution qualitative, et cette dynamique nous plaisait ! Nous voulions suivre cette voie tracée par des pionniers (comme la famille Jullien) tout en apportant notre contribution à cette révolution qualitative. Ce projet nous a séduit ! »

Commentaires de Dégustation des vins du Mas Cal Demoura :

image-2156

L’Etincelle 2009 – Vin de Pays de l’Hérault
Chenin – Petit Manseng – Grenache Blanc – Viognier – Muscat – Roussanne
vin blanc – 14,50 €

Etincelle Mas Cal Demoura

Après l’énumération de tous ces cépages, on s’attend à un assemblage grandiose !
Ce vin dévoile une robe jaune éclatante aux reflets légèrement argentés. La brillance est éclatante et traduit une couleur qui donne envie !
Au nez, l’intensité aromatique n’est pas écœurante ! Au contraire, le vin diffuse une série de notes qui apportent une complexité olfactive à ce vin. Le premier nez est extrêmement flatteur et développe des notes de fruits exotiques (coing, mangue) auxquelles s’ajoutent de gourmandes senteurs de pommes au four ! humm … C’est premières impressions laissent place à des notes florales voir mielleuses. Enfin, après aération, la touche minérale fait son apparition et se caractérise par des senteurs de pierres chaudes (silex). L’incroyable explosion de saveurs au nez laisse rêveur !
En bouche, l’attaque est fraîche mais onctueuse. Les arômes de fruits de retrouve en bouche (pêche, mirabelle). Le milieu de bouche et puissant et l’onctuosité reste de mise. La finale est assez longue et rappelle les douces notes de miel.
Quel vin ! Probablement l’une des cuvées de blanc à suivre de très près ! Avec le gras d’un Pélardons des Cévennes, la fraîcheur et les arômes de ce vin devraient combler les amateurs !

L’Infidèle 2007 – AOC Coteaux du Languedoc-Terrasses du Larzac
Syrah –Grenache – Mourvèdre – Carignan – Cinsault
Vin Rouge

Infidèle Mas Cal Demoura

Ce vin se présente sous une épaisse robe rouge rubis aux reflets framboise.
Là encore, la complexité aromatique est saisissante ! Le premier nez est dominé par des notes de viandes grillées, qui évoluent vers la praline, le caramel, et poursuivent leur chemin vers un océan d’épices et de fleurs aromatiques de la garrigue (thym, laurier sauce). Après aération, un fruit noir cuit montre le bout de son nez…
En bouche, l’attaque est gourmande. Elle laisse place à des tanins présents, puissants, offrant une belle profondeur. L’acidité équilibre le tout et une finale boisée, torréfiée, rappelle une douceur cacaotée. C’est la cuvée gourmande du domaine mais tellement riche ! Avec un carré d’agneau, ce vin dévoilera toutes ses qualités.

Les Combariolles2007 – AOC Coteaux du Languedoc-Terrasses du Larzac
Grenache – Syrah – Mourvèdre
Vin rouge

Combariolles Mas Cal Demoura

La robe de ce vin est plus soutenue. Elle penche vers le rouge pourpre et affiche une belle profondeur.
Le nez exprime des notes subtiles et bien définissables. Les premières senteurs s’orientent vers un léger boisé soutenu par une touche fraîche mentholée. Ensuite, une touche de garrigue se développe (thym, romarin). Enfin, après aération, des notes légères de cassis et de violette sortent du verre l’air de rien … Quelle surprise !
L’attaque en bouche est riche et suave. On perçoit une densité et une concentration digne des plus grands. Les tanins restent fondus et lissés par le temps. Tout au long de son passage en bouche, on perçoit cette fraîcheur qui caractérise son terroir et laisse présager une belle garde.
Plus riche, cette cuvée peut vieillir quelques années supplémentaires. Néanmoins, elle pourra se déguster dès à présent sur un filet mignon de porc par exemple.

En espérant vous avoir séduit, je vous laisse découvrir les vins du Mas Cal Demoura où Vincent Goumard deviendra certainement l’un des vignerons incontournables du Languedoc dans les prochaines années. Avis aux amateurs ! Bonne Dégustation …

Cette entrée a été publiée dans Rencontre avec le par Sylvain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *