Gauby – Les Calcinaires 2007 – Dégustation

Gauby Les Calcinaires 2007
image-602

Gauby Les Calcinaires 2007

Si vous êtes récemment passé dans un quartier commerçant vous avez sans doute remarqué que les échoppes et les boutiques se parent de leurs plus beaux habits de fête.
Désormais c’est la course, la cohue, pis encore : la marée humaine.

Vous en avez assez de ce marathon ?

Cependant, vous souhaitez tout-de-même accompagner vos festins le plus honorablement du monde (vous n’allez tout de même pas servir de l’eau du robinet le soir du réveillon) ?
Alors éloignez-vous doucement de ce vacarme et venez découvrir, bien assis dans votre fauteuil, depuis le calme de votre demeure, un vin qui se mariera parfaitement avec vos mets les plus élaborés.

Alors venez découvrir Les Calcinaires du Domaine Gauby sur notre boutique.
Ceci-dit, vous n’allez certainement pas acheter ce vin les yeux fermés – et je vous comprends – c’est pourquoi, si vous ne connaissez pas encore le domaine de Gérard Gauby et de son fils Lionel, je vous invite à lire la suite de ce billet, où la dégustation de ce vin vous sera détaillée, ainsi que les accords culinaires les plus appropriés.

Le Domaine Gauby est situé à Calce dans les Pyrénées-Orientales. Si vous ne voyez pas trop, c’est à vingtaine de kilomètres de Perpignan. Si vous ne voyez toujours pas, notez que c’est au sud du Sud de la France.
Le domaine s’étend sur une centaine d’hectares. Seulement la moitié est plantée de vigne, le reste n’est que prairies, garrigues, forêt de chênes (truffiers ?)… Pourquoi ce choix (car c’est un choix) ? Tout simplement pour permettre à la nature de conserver un certain équilibre. Vous vous imaginez donc que l’on est loin d’une vision industrielle de la viticulture.
Notez que si je dis viticulture, je dis viticulture. Car ici tout (ou presque) se passe dans les vignes. La cave n’est – en quelque sorte – que le lieu de naissance des vins, alors que la vigne serait la matrice où l’élaboration a lieu.

Bref, au delà des métaphores parlons plus concrètement de ce vin.
Au niveau des pratiques c’est de l’artisanat érigé en mode de fonctionnement : culture biologique, rendements faibles (20-30 hectolitres par hectares), vendanges manuelles, levures indigènes, pas de filtration, faible sulfitage…
Plus concrètement nous avons un vin blanc sec issu d’un assemblage de Muscat (50%), de Maccabeu (20%) et de Chardonnay (30%). Les vignes sont implantées sur une coulée de calcaire qui ne sera pas sans influence sur les caractéristiques organoleptiques du vin. Le degré alcoolique annoncé s’élève à 13% volume.
Notez que le nom « Les Calcinaires » vient probablement du mariage entre le village où est installé le Domaine (Calce) et le sol d’où proviennent les raisins (majoritairement calcaire).

La dégustation :

La robe est or pale avec quelques reflets verts.
A l’ouverture le nez est assez réduit (on dit aussi fermé). Ce vin doit donc impérativement être carafé au moins deux heures avant consommation. Notez que le caractère réduit est un arôme qui se développe dans un vin à l’abri de l’air. Ce n’est pas un défaut car, dans la majorité des cas, cet état est réversible. Mais pour que la dégustation soit agréable et que le vin déploie tous ses arômes, celui-ci a besoin d’être légèrement oxygéné. Une des solutions consistera donc à carafer le vin en prenant bien soin de l’aérer au maximum.
Une fois le vin « ouvert » (au sens figuré cette fois-ci) il développera de puissants arômes minéraux, mentholés et fumés, relevés par de fines notes de fruits exotiques et de fleurs blanches.
La bouche d’une belle franchise en attaque s’achève lentement sur de la rondeur et du gras. On notera un équilibre sucrosité/acidité exceptionnel: les alcools (éthanol, glycerol…) et les acides s’accordant au millimètre près.
La longueur en bouche confirme le niveau de ce vin, avec en toile de fond ce côté minéral si élégant.
Finesse et équilibre : voilà comment je qualifierais ce vin.

Les accords mets et vin :

Nous avons donc un vin blanc sec frais et fruité qui s’accordera à merveille avec vos poissons (bar en croûte de sel, sole, raie…) mais aussi vos meilleures viandes blanches (mignon de porc, poulet ou dinde au four…).
Cependant, ce vin se suffit également à lui même et vous l’apprécierez tout autant seul, à l’apéritif, accompagné de toasts à l’aneth, crème fraîche et thon fumé.

Retrouvez Les Calcinaires 2007 du Domaine Gauby sur notre boutique ainsi que toute la gamme des vins de ce domaine.

Le Domaine Gauby - ©Domaine Gauby
image-603

Le Domaine Gauby – ©Domaine Gauby

Cette entrée a été publiée dans Rencontre avec le par Clément.

2 thoughts on “Gauby – Les Calcinaires 2007 – Dégustation

  1. Ping : Quels vins accorder avec vos mets du réveillon ? | Midi-Vin : le blog des vins du Languedoc Roussillon

  2. Ping : La décantation d'un vin | Midi-Vin : le blog des vins du Languedoc Roussillon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *