Meilleurs voeux 2011 pour cette nouvelle année

Ah le terrible exercice des vœux de fin d’année pour faire un post un tant soit peu intéressant pour nos lecteurs …

2010 se termine pour Midi-Vin par une exposition médiatique dans Midi-Libre intitulé « Les vins dévoilent leurs secrets sur internet » qui m’a valu mon petit quart d’heure de gloire avec mes collègues de travail. Je tiens ici à remercier la journaliste qui a su bien retranscrire mes motivations et mes souhaits.

N’ayant ni le niveau d’érudition de Jacques Berthomeau, ni la facilité de plume d’Hervé Lalau, ni l’humour chevillé au corps, ni le temps pour aller chercher ou construire une super vidéo sur YouTube, je vais faire bref. Ou tout du moins, je vais essayer.

Je souhaite à tous ceux et toutes celles qui nous lisent, nous suivent sur Facebook, subissent nos gazouillis une excellente et heureuse année 2011 remplies de moments d’exception en dégustant de bonnes bouteilles qu’elles soient du Languedoc, du Roussillon ou d’ailleurs, de France ou de Navarre voire même d’Afrique du Sud ou du Chili.

Nous ne sommes pas sectaires chez Midi-Vin : si nous avons choisi de faire la promotion des vins du Languedoc Roussillon, c’est simplement que je suis né sur ces terres et que je n’ai pas envie de voir disparaitre les vignes et les vignerons autour de chez moi. Je n’ai pas envie de voir les vignes traitées, mécanisées, irriguées, agressées, industrialisées. Je n’ai pas non plus envie de voir tous nos beaux domaines partir les uns à près les autres en gestion chez des gens fortunés qui vont traiter leur domaine viticole comme un hobby, une réduction d’impôt ou une marque de sportswear.

Internet est un formidable espace de liberté qui permet à tout un chacun d’exprimer ses opinions (faut il encore qu’elles respectent les conventions d’usage et certains articles du code pénal). Le domaine du vin est un des secteurs du Web très actif : en effet, le vin est un produit social par nature c’est à dire que l’on a envie de partager avec ses amis, ses connaissances mais aussi avec toutes les autres personnes qui partagent la passion du vin que l’on peut rencontrer aujourd’hui au détour d’une page Web, d’un post, d’un twit ou d’un bouton Facebook « J’aime « . Tous les jours, de nouveaux acteurs Web apparaissent et disparaissent apportant chacun leur pierre à l’édifice général. Une ode à la diversité …

Mais Internet est aussi à l’image de notre société c’est à dire que la tolérance, le respect d’autrui, l’écoute, l’empathie sont des valeurs de plus en plus bafouées, écrasées, laminées. Et il est dommage que la communauté du vin a parfois des relents passéistes, autoritaires et suspicieux. La parole doit être libre et argumentée.

Qui peut avoir la vanité de dire qu’il détient la vérité en terme de vin et de goût ? Qui peut se permettre de juger le travail et les choix d’un vigneron ? Qui peut dire ce qu’est un grand vin ? Qui est ce qui peut dire que les vins nature ou la biodynamie sont des foutaises, des arnaques ou des arguments marketing ? Et inversément, dire qu’en dehors de ces démarches point de salut ? Il y a trop de personnes qui s’arrogent le rôle de parangon du bon goût et traitent les autres (ce qui osent émettre des opinions contraires) de noms d’oiseaux, d’ignorants et d’incompétents.

Personne ne nous force (espérons que cela reste vrai encore longtemps dans notre pays) à lire ou apprécier des inepties, des jugements sans fondement , des attitudes outrancières. Nous sommes tous avec nos certitudes, notre culture, nos fondements personnels aptes à apprécier ou non un vin. Notre jugement sera unique et à ce titre, aussi valable que n’importe lequel venant de grands professionnels, d’amateurs éclairés ou du péquin lambda.

Un dernier mot : j’ai aussi encore une pensée pour une personne que je ne connais que par ces nouvelles relations électroniques. L’épreuve qu’il traverse est terrible et renforce mon propos sur la futilité de nos échanges, analyses et controverses sur notre passion commune. La fugacité de la vie est là parfois pour nous rappeler à plus de mesure et de compassion.

Désolé, je devais faire court mais je vous présente une fois de plus mes meilleurs et sincères vœux de bonheur et de réussite pour cette nouvelle année 2011.

Cette entrée a été publiée dans Editorial le par Sylvain.

One thought on “Meilleurs voeux 2011 pour cette nouvelle année

  1. Louise Hurren

    Bonjour Sylvain, et merci pour ce billet plein de bons sens et de tendresse (je partage votre sentiment exprimé en avant-dernier paragraphe). J’espère que nous aurons le plaisir de nous rencontrer cette année – peut-ȇtre lors de la dégustations des « Outsiders » le 24 janvier à Montpellier? Salutations vigneronnes et meilleurs voeux, Louise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *