Oubliez vos clichés sur les vins du Midi

Paysage viticole languedocien (juin 2008)

Paysage viticole languedocien (juin 2008)

Pour ne pas tomber dans les clichés – et accessoirement, pour briller en société – voici quelques « lieux communs » à éviter à tout prix, à propos des vins du Languedoc Roussillon …

Premier cliché : le vin du Languedoc Roussillon c’est du « picrate ».
Si le Languedoc Roussillon fut pendant longtemps un vignoble de masse (pieds productifs, plantation dans les plaines fertiles, fertilisation à outrance…) ce n’est plus le cas aujourd’hui. La mutation a bien été effectuée au tournant des années 90 et continue d’avoir des effets conséquents.
D’ailleurs, historiquement cette région viticole n’était pas une région de production de masse : la viticulture faisait partie des multiples activités des paysans et était implantée seulement là où rien d’autre ne pouvait pousser. C’est après la seconde guerre mondiale et lors de l’avènement de la mécanisation que les coteaux les plus qualitatifs ont été abandonnés au profit des plaines productives.
Aujourd’hui, les derniers vignerons de « l’ancienne école » se sont adaptés ou sont en passe de s’adapter. Les installations de jeunes agriculteurs correspondent une vision plus qualitative des vins. Les coteaux en friches sont peu à peu recolonisés afin d’y produire les meilleurs nectars.
De même, aujourd’hui, le Languedoc Roussillon est la première région viticole d’implantation de l’agriculture biologique. Et si – comme nous l’avons vu – ce n’est pas forcément un gage de qualité, cela implique – au minimum – de faibles rendements par pieds. En effet, une faible charge par pied sera nécessaire pour juguler les maladies de la vigne (principalement des champignons).
Fi donc du « rouge qui tache » et de la production de masse en Languedoc Roussillon. Si vous souhaitez en être convaincu essayez donc Domaine Canet-Valette, Une et Mille Nuits.

Deuxième cliché : les vins du Languedoc Roussillon sont lourds, trop peu acides ou trop forts en alcool.
Si vous pensez que les vins du Sud sont trop forts en alcool et trop peu acides, bref qu’ils sont lourds ou déséquilibrés, vous avez tout faux.
Les progrès de la viticulture et une meilleure connaissance des terroirs permettent aujourd’hui une détermination optimale de la date de récolte. Ainsi les raisins sont récoltés un peu plus tôt que dans les régions plus tardives et conservent leur équilibre.
Fi donc des vins trop alcooleux et manquant de vivacité. Si vous voulez un exemple pourquoi ne pas tester Château Font-Mars, Picpoul de Pinet ou encore (dans un autre style) un Château de L’Engarran, cuvée Adélys

Troisième cliché : la viticulture du Languedoc Roussillon ne possède pas sa propre originalité.
Si pour vous le Languedoc-Roussillon est seulement le lieu de récupération des cépages d’autres régions (Chardonnay, Chenin, Sauvignon, Merlot, Cabernet, etc.) vous vous fourvoyez complètement.
S’il est vrai que ces cépages « étranger » s’adaptent bien au climat méridional et on été implantés massivement il y a quelques années, il existe ici une importante diversité de cépages d’origines locales: Carignan, Mourvèdre, Cinsault et plus largement Syrah, Grenache, Viognier, Marsanne et Roussanne.
Pendant longtemps ces cépages ont été montrés du doigt comme étant trop productifs et pas assez qualitatifs, mais sous l’impulsion de viticulteurs attachés au terroir ces cépages traditionnels ont été replantés puis valorisés par une viticulture de haut niveau.
Aujourd’hui ces cépages autochtones cohabitent avec les cépages allogènes pour le plus grand bonheur de nos papilles. Testez donc cet exemple d’un assemblage traditionnel, Domaine Olivier Pithon, Cuvée Laïs, ou bien goutez à ce vin issu d’un assemblage de Vermentino (cépage plus ou moins régional) et de Chenin, un cépage d’origine du Val de Loire: Domaine Alain Chabanon, Les Trélans.

Quatrième cliché : les vins du Languedoc Roussillon manquent d’originalité.
Enfin, si vous voyez dans le Languedoc Roussillon un vaste ensemble viticole empreint d’une certaine uniformité, vous avez tout faux.
Le vignoble du Languedoc-Roussillon n’est pas seulement le plus vaste ou un des plus anciens au monde. C’est aussi un gigantesque territoire au paysage tourmenté. C’est une énorme diversité géologique. C’est un climat à dominante méditerranéenne, plus ou moins atténué par des spécificités locales et des microclimats.
Cet immense vignoble est le lieu unique d’une quantité et d’une qualité de terroirs différents.

Et comme ici, en Languedoc Roussillon, les actes valent plus que les écrits, soyez-en convaincus en visitant l’ensemble de notre sélection sur notre boutique.

Cette entrée a été publiée dans Editorial le par Clément.

2 thoughts on “Oubliez vos clichés sur les vins du Midi

  1. C Coullon

    Après un petit tour sur votre boutique, je note quand même que les rouges proposés en page d’accueil sont tous entre 13 et 14° d’alcool, ce que je considère comme trop fort ! Il faut d’ailleurs prendre la peine d’agrandir la photo des bouteilles pour réussir péniblement à lire le chiffre, peut-être pourrait-il être précisé dans les caractéristiques du vin.

  2. Clément Léguistin-Maire Auteur de l’article

    Cher C Coullon,

    Il faut savoir que quand on parle d’alcool dans le vin cela peut correspondre à deux notions.

    Tout d’abord l’alcool en tant que produit psycho-actif, et en effet un vin à 14% vol. alcool vous fera tourner la tête plus vite qu’un vin à 12% vol.

    Et puis il y a l’alcool en tant que constituant de l’équilibre des vins et c’est ce dont je parlais ici.
    Bien qu’ils soient relativement riches en alcool nos vins sont équilibrés et c’est une de leurs qualités notables.

    Par ailleurs, entre un vin à 12% vol. (dont 1% vol. provenant de sucre de canne ou de betterave) et un vin à 14% vol. (naturels) mon choix est déjà fait…

    Concernant le fait de mettre les % vol. dans nos fiches techniques, sur notre boutique, l’idée est plus que bonne et sera bientôt appliquée.
    Sachez cependant qu’entre ce qui est marqué sur l’étiquette et la réalité il y a une marge d’erreur légale de plus ou moins 0,5% volume alcool.

    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *