Notre repas de fêtes de fin d’année

Après une semaine frénétique qui a vu toute l’équipe Midi-Vin se démener pour remettre aux transporteurs en temps et en heure, nous sommes plongés dans notre préparation du réveillon de Noël et du jour de l’an.

Voici le menu et les vins qui vont nous accompagnés cette année pour un repas de fête en famille.

A l’apéritif :

  • Farandole d’amuse-gueule salé-sucré : sur des petits toasts sur des pains aux figues, aux noix, au sésame, on ajoute du fromage frais, une crudité, de la ciboulette, du piment d’espelette, des fruits secs, de la purée de tomates et poivrons … Tout un ensemble de produits frais

Pour accompagner cet apéritif riche, divers et varié : la cuvée Les Calcinaires du domaine Gauby.

Amuse BoucheLes huîtres  :

  • Les huîtres sont comme le vin : chacune à son terroir. Nous avons choisi les huîtres de l’étang de Thau car elles sont plus charnues, avec une chair fine.

 

Et pour les accompagner, rien de mieux qu’un Picpoul de Pinet du domaine Font Mars.

Le saumon fumé :

  • Un autre grand classique : on privilégie des saumons labellisés (Label Rouge par exemple) voire si possible du saumon bio (Ecosse ou Irlande par exemple).

Saumon fumé

On a choisi un blanc (grenache gris / maccabeu) sur terroir de schiste pour amener sa minéralité : la cuvée Coume Marie Blanc de la Préceptorie de Centernach

Le foie gras :

  • Un grand classique mais on a découvert un producteur remarquable cet été dans le Lot

Foie gras

Nous restons sur un accord met et vin traditionnel en associant au foie gras, la cuvée Elégance du Mas de Madame.

Le filet de bœuf avec ses petits légumes :

  • Il faut être à la hauteur de cette pièce de viande d’un éleveur du Tarn (ami de Midi-Vin) qui nous approvisionne régulièrement.
Filet de boeuf

Filet de boeuf

Nous sortons le grand jeu avec la cuvée Les Brunes du domaine Les Creisses aéré quelques heures avant service.

Le plateau de fromages :

  • Il faut essayer vraiment d’avoir une belle diversité (et forcément une richesse) sur notre plateau. Pas de vin en particulier (on fait avec le reste des bouteilles déjà ouvertes sauf le picpoul dont l’acidité risque de trancher).

On boit un Maury (un Maury blanc de la Préceptorie de Centernach) ou un Banyuls (un Muté sur grain du domaine de la Rectorie) avec notre roquefort préféré.

Le dessert :

  • Dessert pâtissier ou dessert glacé, il ne faut pas alourdir la note.

Desserts de Noel
Même si ils ne sont pas au nombre de 13 comme le veut la tradition provencale, on ne peut pas finir un repas de fête sans un dessert de roi. Notre choix se porte sur la cuvée Joséphine du domaine des Hautes Terres de Gilles Azam.

Midi-Vin vous souhaite une excellente fête de Noël et de fin d’année avec plein de bonnes choses à boire et à manger.

Cette entrée a été publiée dans Actualités le par Sylvain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *