Archives du mot-clé Montpellier

Mon compte-rendu de Millésime Bio 2013 et ses off (2/2)

La suite de mes tribulations viniques à Millésime Bio …

CDP BIOTOP 2013 edito actualite   Mon compte rendu de Millésime Bio 2013 et ses off (2/2)

Bruno et Isabelle Perraud – Les Côtes de la Molière

  1. Beaucoup de vins brut de cuve : pour ces adeptes du bio et si possible du sans SO2 (le vin nature qui fait tant débat), ils font des vins sur plusieurs terroirs en Beaujolais (Moulin à Vent, Saint Véran, Beaujolais Villages, Morgon, Pouilly Fuissé) avec une activité de négoce (achat sur pied et vinification au domaine). Vraiment, on sent que la vinification est maîtrisée. Mention spéciale au Morgon et au Blanc des Molières (super minéralité et nez splendide).

La Soufrandrière – Les Bret Brothers

  1. Leurs Pouilly Vinzelles (climat Les Longeays et climat Les Quarts) : même cépage et même élevage. Et pourtant deux vins avec des caractéristiques complètement différentes. L’effet Terroir avec un grand T.

Chateau Gombaude Guillot – Claire Laval

  1. Une petite verticale avec en prime du grand contenant : un Pomerol (80% Merlot – Cabernet Sauvignon et Cabernet Franc pour 20%) fait pour voyager dans le temps et pour longtemps

Clos Canarelli – Figari

  1. Plus charmé par ces rouges (Nielluccio et Scacciarello) que par ces blancs. Et une cuvée spéciale élevée en amphore qui donne un côté très aérien au vin.

Henri Milan – Saint Rémy de Provence

  1. Beaucoup de vins à déguster mais j’ai été très marqué par la cuvée Le Clos dégusté dans les millésimes 2006 et 2007. Le 2006 est excellent, d’une complexité remarquable avec des notes de sous-bois qui pourrait nous égarer vers des rouges beaucoup plus septentrionaux.

millbiorecto 300x214 edito actualite   Mon compte rendu de Millésime Bio 2013 et ses off (2/2)

Ambiance différente dans une belle salle du château de la Mogère qui malheureusement va être comprimé par le nouveau tracé de l’autoroute et la future gare TGV de Montpellier. Ce off était consacré essentiellement aux vignerons du Fenouillèdes avec quelques invités (Francis Boulard en Champagne, Iris Rutz-Rudel à Olargues, Ivo Ferreira à Montpeyroux et d’autres). C’était la fin de journée et je n’ai pas pris énormément de notes.

Cave de Riberach : c’est un projet ambitieux réalisé en 3 volets : l’ancienne cave coopérative de Bélesta transformé en hôtel de luxe, une production de vins et un restaurant avec un chef réputé.

  1. Des jolis vins, bien travaillés, avec des cépages autochtones (du carignan dans les 3 couleurs blanc, gris et noir par exemple), du travail parcellaire (syrah sur schiste ou syrah sur calcaire, carignan sur granit). L’ensemble est très cohérent. Un beau projet qui espérons le sera une réussite.

La Boria : Vincent Balansa a des idées bien arrêtées et essaye de les faire partager. Après avoir travaillé chez les plus grands de la région (Peyrus – Clos Marie, Gauby, Le Soula notamment), il monte un projet communautaire (BioTrilla) autour de son travail dans les vignes et à la cave. Il ne veut pas vendre pas ses vins aux marchands du web, préférant privilégier ses cavistes. Ce n’est pas le premier à me tenir ce genre de propos. Tant mieux pour lui si il n’a pas besoin de nous pour vendre.

Iris Rutz-Rudel – Domaine Lisson : Situé à Olargues, dans la vallée du Jaur, dans les hauts cantons héraultais, ce minuscule domaine de 2 ha est le rêve un peu dingue d’un couple, domaine qui a commencé ces plantations dans les années 90. Iris tient toute seule la barre de ce micro-domaine avec toute la passion et l’enthousiasme qui la caractérise. Ils rêvaient de faire des grands vins qu’ils ne pouvaient se payer : ce pari est réussi.

  1. J’ai dégusté plusieurs millésimes (de 2002 à 2007) de la cuvée Le Clos des Cèdres, cuvée 100% mourvèdre. L’effet millésime est bien présent avec des vins parfois un peu austères encore (2007 notamment) et d’autres follement remarquables de complexité et de profondeur (2002). Midi-Vin va vous réserver une petite surprise au sujet de ces vins très prisés et si rares à votre table.

Francis Boulard :

  1. Attention bombe atomique : la cuvée Les Rachais est tout simplement extraordinaire. Je ne suis pas trop bulle comme dégustateur mais là, cela faisait longtemps que j’avais pas ressenti une telle émotion en dégustant un vin, qu’il soit tranquille ou effervescent. Tout y est : richesse, complexité, arôme, longueur, plaisir, finesse, équilibre. Impossible de recracher. Et les autres cuvées sont vraiment très bien aussi. A découvrir dans ce domaine aussi la cuvée Petrae Réserve Perpétuelle élaborée selon le principe d’une soléra (ajout pour 25% de la dernière vendange – démarrée en 1997).

Et pour finir le mercredi entier fut consacré à :

logo millesime bio edito actualite   Mon compte rendu de Millésime Bio 2013 et ses off (2/2)

Domaine Rousselin (Laurence et Pascal) à Lesquerde dans les Pyrénées Orientales

  1. Dégustation de leurs cuvées Les Orientales et le Rivesaltes Grenat : on est dans le Sud, c’est chaleureux mais pas lourd, c’est épicé mais çà emporte pas la gueule, y a du fruit, du croquant, une envie d’y revenir. Les Orientales est le vin parfait pour accompagner une cuisine exotique aux épices douces, un tagine, un curry doux. Et le Grenat (à boire légèrement rafraîchi)  exhale la figue, les cerises noires, la gourmandise, le plaisir.

Domaine Le Clos du Gravillas (Nicole et John Bojanowksi) : depuis qu’ils sont des stars de cinéma (chercher Les Terroiristes du Languedoc sur votre moteur de recherche préféré), Hollywine se les arrachent. C’est toujours un plaisir de déguster leurs vins : l’enthousiasme de Nicole et la qualité de leur travail vous embarquent plus loin qu’une simple dégustation.

  1. Deux vins du Clos du Gravillas me laissent toujours pantois : Emmenez moi au bout du Terret 2011 (Terret Gris passé 50% en demi muid)  et Lo Vieilh 2009 (100% Carignan dont certains seraient centenaires). Et puis ils font plein d’autres cuvées (l’Inattendu en Minervois Blanc – Grenache Gris / Grenache Blanc et Maccabeu) qui sont toutes des petits bijoux avec des personnalités. Comme les patrons !

Une fois de plus, ces quelques jours m’ont permis d’apprécier la diversité et la richesse des produits proposés, les efforts incessants des vignerons pour proposer des vins toujours plus subtils et remarquables, la cordialité et l’empathie de tout ce petit monde qui est vraiment plaisant. Cela permet d’apprécier les efforts que nous faisons pour vous permettre de mieux apprécier les vins du Languedoc Roussillon.

Millésime Bio 2013 et ses off

Allez c’est parti pour 4 jours consacrés au vin. Du plaisir, du plaisir, et encore du plaisir …

Le menu principal

logo millesime bio edito actualite   Millésime Bio 2013 et ses off

A partir de lundi, c’est Millésime Bio 2013 qui ouvre ses portes au Parc des Expositions de Montpellier. Ce salon fête ses 20 ans. Ils ont la bonne idée de mettre en avant pour leur anniversaire, les vignerons qui étaient là au début de l’aventure. Aujourd’hui c’est 700 exposants : autant dire un marathon de la dégustation. Le vignoble languedocien et roussillonnais reste le premier vignoble bio en surface (près de 20000 hectares sur 60000 hectares en France en 2011, la France étant le deuxième pays derrière l’Espagne avec 80000 Ha en bio).

J’ai participé au Challenge Millésime Bio : j’ai dégusté les appellations Clairette de Die et Mousseux. Ce serait bien que ce concours évolue pour éviter l’engorgement : les domaines ne devraient présenter qu’un seul vin par appellation. Un peu surpris (pour ne pas dire plus) de retrouver dans ce palmarès des gens convaincus et pratiquant les principes de l’agriculture bio voire de la biodynamie depuis longtemps au côté de vins de négociants dont on peut supposer que la démarche est certainement plus opportuniste (la demande de vin bio est forte, les prix sont plus élevés : ils ou elles ne sont pas difficiles à trouver).

Millésime Bio c’est aussi l’occasion pour nous, spécialiste du Languedoc Roussillon, d’expérimenter notre palais à d’autres vins de France (ou de plus loin) et ouvrir un peu nos horizons. C’est aussi l’occasion de partager avec quelques amis internautes (Facebookiens ou autres) et d’échanger. Comme toujours autour d’un verre de vin.

Les Off de Millésime Bio

Contrairement à certains esprits chagrins, il se monte pas mal de salons off pendant cette période. Et moi, je m’en réjouis car cela permet de faire pas mal de découverte. Ces salons profitent de la notoriété du salon principal qui attire beaucoup de professionnels. Certains vignerons et pros d’ailleurs ne font plus que les off pour des raisons plus ou moins valables (tarif pratiqué par le salon / discours un petit peu « anti-nature » de son président l’an dernier entre autres). Certains de ces off ont l’esprit frondeur et anti-conformiste mais la plupart sont essentiellement orientés business. Beaucoup de ces off sont payants.

 Le Vin de Mes Amis 

Cliché 2013 01 19 12 59 24 edito actualite   Millésime Bio 2013 et ses off

Organisé par Jean-Baptiste et Charlotte Sénat du domaine éponyme (Jean-Baptiste Sénat) dans le cadre somptueux du domaine de Verchant, on y retrouve pas mal de gens  de la région du Languedoc Roussillon que l’on commercialise déjà chez Midi-Vin (Frédéric Palacios du Mas de Mon Père, Gilles Azam du domaine des Hautes Terres, Julien Zernott du domaine du Pas de l’Escalette). J’aurai le plaisir de déguster les vins d’Antoine Arena (Patrimonio), du Mas Del Périé (Cahors), de la famille Plageoles (Gaillac), de Thierry Germain (Roches Neuves à Saumur), de Marcel Richaud (Cairanne) et bien d’autres.

Les Affranchis

Cliché 2013 01 19 12 56 29 300x233 edito actualite   Millésime Bio 2013 et ses off

Sans rentrer à nouveau dans un débat sans fin sur la dénomination « nature » (dernière diatribe en date de Bettane et Desseauve à ce sujet chez Le Bon Vivant), voici 35 vignerons présents dans le cadre magnifique du château de Flaugergues. J’aurai le plaisir de déguster les vins de Jeff Coutelou (de Puimisson) , d’Audrey et Christian Binner (Alsace), Hervé Villemade (Cherverny) ou encore Patrick Rols (Entraygues dans l’Aveyron).

Biotop Wines

CDP BIOTOP 2013 300x85 edito actualite   Millésime Bio 2013 et ses off

C’est dans le cadre particulier du restaurant tournant au sommet du Phare de Palavas les Flots que 50 vignerons seront réunis pour vous faire déguster leurs vins.  Au programme : Olivier Pithon, Jean-Philippe Padié, les 2 Anes et le Mas Conscience pour les vignerons déjà commercialisés chez Midi-Vin. Je dégusterai aussi avec plaisir Les 3 Petiotes en Cotes de Bourg, le chateau Gombaude-Guillot en Pomerol, Causses Marines à Gaillac, Henri Milan (Baux de Provence), les Bret Brothers de la Soufrandière (Bourgogne), les Côtes de la Molière en Beaujolais (Moulin à Vent et Saint Véran).

Les Roots 66 – Vignerons des Fenouillèdes et leurs invités

millbiorecto 300x214 edito actualite   Millésime Bio 2013 et ses off

Ce sera certainement le salon le plus rock’n roll mais pas le moins intéressant. Uniquement le mardi 29 de 14h à 20h30. J’ai déjà dégusté les vins du domaine Les Sabots d’Hélène lors d’un off de Vinisud (la Remise) il y a quelques années déjà. Plus un salon de découverte (j’ai lu des choses intéressantes sur le domaine Modat et La Boria) avec quelques invités connus de Midi-Vin comme Ivo Ferreira de l‘Escarpolette. Peut être vais je enfin pouvoir déguster les vins d’Iris Rutz Rudel (viticultrice à Olargues) annoncée parmi les invitées et les champagnes de Francis Boulard.

Les Vinifilles

logo 300x107 edito actualite   Millésime Bio 2013 et ses off

Elles organisent une dégustation pour les professionnels dimanche 27 entre 15 et 21 heures au cube Bleu de la Mairie de Montpellier. Ce sera avec plaisir de déguster les vins de Véronique Etienne du Château La Dournie. Et tout plein de ses copines font des vins très intéressants.

Bouch’ON (ajout dans la liste le 28/01 au soir)

149363 4769338624283 942348943 n 212x300 edito actualite   Millésime Bio 2013 et ses off

Le bien connu restaurant / bar à vins Mesdames et Messieurs organise aussi un off avec les P.U.R et durs.

Conclusion

Si on ajoute à celà le film de Ken Payton Les Terroiristes du Languedoc dont la diffusion en avant première a lieu dimanche soir au Diagonal Capitole à 19h45 avec dégustation des vins des vignerons présents dans le film (Cazeneuve, Clos du Gravillas, Turner-Pageot entre autres) et quelques rendez-vous professionnels, voilà 4 jours de dingue mais aussi beaucoup de plaisir qui m’attendent. Je vais essayer de relater un peu tout celà via Facebook, Twitter et Foursquare. Et si vous êtes présent sur site, faites moi signe.