Rencontre avec Alain Chabanon du domaine éponyme au salon millésime bio.

alain chabanon pressoir rencontre avec degustation coup de coeur actualite   Rencontre avec Alain Chabanon du domaine éponyme au salon millésime bio.

Au travers du salon millésime bio, les rencontres vont et viennent, toutes plus insolites les unes que les autres. Chaque échange fut un réel plaisir pour le passionné de vin que je suis. Parmi elles, ma rencontre avec Alain Chabanon qui dirige le domaine éponyme situé sur la commune de Lagamas dans l’Hérault (34). Cet ingénieur agronome converti au métier de vigneron fait naître des cuvées anecdotiques et reconnues dans le monde entier. S’étendant sur 5 communes – Jonquières, Saint André de Sangonis, Lagamas, Saint Saturnin et Montpeyroux – les vignes du domaine offrent une diversité d’expression chère à Alain Chabanon qui vogue de parcelle en parcelle pour trouver le juste équilibre pour ses vins. Ses vins qui retransmettent toute la générosité qu’il insuffle à ses raisins et à ses vignes cultivées en agriculture biologique, sans apport d’engrais, dont la minéralité n’est due qu’au potentiel initial des sols.
Dans cet article, Alain Chabanon nous présente son domaine, ses convictions, et laisse transparaître toute sa passion. En fin d’article, je reviens sur les impressions ressenties suite à la dégustation de ses vins lors de ce salon.

Interview d’Alain Chabanon du domaine éponyme :

Midi-Vin : Présentez-nous votre domaine et ses spécificités ?

Alain Chabanon : « Le domaine, je l’ai créé en 1990 lorsque je suis arrivé sur la zone. Ma première récolte je l’ai apportée à la cave coopérative puis, à partir de 1992, j’ai commencé à vinifier moi-même. Cette même année j’ai produit l’équivalent de 3000 bouteilles. Petit à petit, j’ai augmenté ma production en bouteille tout en quittant parallèlement et progressivement la cave coopérative. J’ai mis une dizaine d’année à me libérer de la cave coopérative et à tout vinifier moi-même. Aujourd’hui le domaine fait 16 hectares pour une production de 40 à 50 000 bouteilles par vendange avec des rendements compris entre 24 et 30 hectolitres par hectare ».

domaine rencontre avec degustation coup de coeur actualite   Rencontre avec Alain Chabanon du domaine éponyme au salon millésime bio.

« Mon vignoble s’étend sur 5 communes qui apportent beaucoup de situation différentes bien que les sols soient tous argilo-calcaires avec des nuances en fonction des zones. Cet éparpillement nous permet de rattraper le coup si une partie est grêlée par exemple. De plus, les expositions sont différentes donc les maturités sont décalées et nous permettent de mieux échelonner les vendanges ».

vigne 6 rencontre avec degustation coup de coeur actualite   Rencontre avec Alain Chabanon du domaine éponyme au salon millésime bio.

« Cela fait 10 ans que je n’apporte plus rien dans les vignes. Quand je ne dis rien, c’est rien ! Pas de compost … Si la vigne veut manger, elle n’a qu’une solution : faire plonger ses racines pour aller puiser ce que lui donne le sol. Si elle compte sur moi pour la gaver, elle est foutue ! Et ça fonctionne, la vigne s’est équilibrée. Avec ça on tourne avec des rendements assez faibles. Pour faire plus, il faudrait que j’apporte des composts … Alors pourquoi je fais ça – ce n’est pas uniquement pour perdre de l’argent en faisant moi de rendement – c’est surtout pour favoriser l’expression de mon terroir. Lorsqu’on évoque la minéralisation (un mot qui est à la mode) qui se passe dans le sol, si j’apportais du compost en surface, ce serait d’abord cette matière minérale que la vigne absorberait plus facilement avant d’absorber les éléments en profondeur. Or si ces éléments minéraux absorbés proviennent du compost et non du sol, où se trouve le terroir dans l’histoire ! Si je ne donne rien à manger je sais qu’au minimum la nourriture que puise la vigne ne peut venir que du sol ».

vigne 5 rencontre avec degustation coup de coeur actualite   Rencontre avec Alain Chabanon du domaine éponyme au salon millésime bio.

vigne 1 rencontre avec degustation coup de coeur actualite   Rencontre avec Alain Chabanon du domaine éponyme au salon millésime bio.

« Autre spécificité au domaine, je n’utilise pas de groupe de froid et cela depuis toujours. Donc dans le sud de la France je fais du vin blanc, du vin rosé et du vin rouge sans groupe de froid. Je ne connais pas beaucoup de domaines de cette taille qui n’utilisent pas de groupe de froid. Les gens ici passent leur temps (de jour comme de nuit) à refroidir la vendange… Nous, la nuit on dort et on laisse le vin travailler tout seul. Et là aussi ça marche ! Si ça ne marchait pas on achèterait un groupe de froid d’ailleurs ».

cave 1 rencontre avec degustation coup de coeur actualite   Rencontre avec Alain Chabanon du domaine éponyme au salon millésime bio.

« Au niveau de mes vins j’élabore une gamme assez large avec six vins rouges différents, un vin rosé et deux vins blancs. Donc 9 vins pour 16 hectares de vigne ! C’est beaucoup mais c’est une volonté car j’ai beaucoup de choses à montrer ».

tous les vins rencontre avec degustation coup de coeur actualite   Rencontre avec Alain Chabanon du domaine éponyme au salon millésime bio.

« En gros, ce n’est pas une montée en gamme – avec un vin petit, un vin moyen, un vin moyen plus et un grand vin – c’est plusieurs propositions différentes qui – parfois – sont au même niveau de prix afin que les consommateurs ne soient pas tentés de choisir en fonction de ça. Ils choisissent ainsi pour des plaisirs différents. Certes, je fais des cuvées plus faciles à boire et d’autres qu’on élève 3 ans voir plus avant de les mettre en bouteille, ce qui n’est pas anodin de nos jours ».

barriques 1 rencontre avec degustation coup de coeur actualite   Rencontre avec Alain Chabanon du domaine éponyme au salon millésime bio.

Midi-Vin : En ce qui concerne l’agriculture biologique, quelle a été votre démarche, vos motivations ?

A. Chabanon : « J’ai toujours été bio dans ma tête. Quand je suis rentré à l’école d’agronomie à 19 ans, j’ai tout de suite été agressé et choqué par la première phrase qu’un professeur nous a dite : « un sol peut produire toujours plus ». J’ai levé le doigt pour lui dire que c’était une absurdité totale et qu’il ne faut même pas l’envisager…
J’ai toujours travaillé en bio sauf pour lutter contre les vers de la grappe qui sont un gros problème chez nous. Pour ce problème j’utilise des solutions homologuées en bio depuis le début de ma certification AB que j’ai entamé en début d’année 2002 à une époque où ce n’était pas encore « la mode ». Nous sommes donc 100 % bio depuis 8 ans et en transition vers la biodynamie. Mes motivations sont de respecter les gens, les sols, la Terre et ceux qui vont rester sur la Terre après nous. En plus, je trouve que les vins sont meilleurs quand ils sont issus de raisins cultivés selon les principes de la bio et de la biodynamie donc tout est bien dans le meilleur des mondes ! ».

vigne 7 rencontre avec degustation coup de coeur actualite   Rencontre avec Alain Chabanon du domaine éponyme au salon millésime bio.

Midi-Vin : Justement, quels sont les principes biodynamiques que vous appliquez sur votre domaine ?

A. Chabanon : « Cela fait déjà 2 ans qu’on respecte le calendrier biodynamique (calendrier lunaire) en faisant attention aux jours racines, feuilles, fruits, etc. Par exemple, on ne taille pas les jours de nœud lunaire. On consulte ce calendrier pour les dégustations sachant qu’il y a des jours où les vins se dégustent mal, donc on anticipe. Pendant la période de vendange, on applique ces principes lors des remontages et à chaque fois qu’on bouge nos vins. Cette année on va rajouter un principe : la préparation, la dynamisation et la pulvérisation de tisane de plante pour améliorer les défenses de la vigne. Nous avons investi dans un nouveau pulvérisateur et dans un dynamiseur. Nous allons dans la foulée entamer un processus de certification par Demeter en plus de notre certification AB par Ecocert. C’est important car cela représente pour le consommateur un gage de sécurité ».

Midi-Vin : Dans l’optique de poursuivre votre implication dans le bio de la vigne au chai, allez-vous adhérer au prochain cahier des charges définissant le « vin bio » au niveau européen prévu pour la prochaine vendange ?

A. Chabanon : « Oui pour moi cela semble logique, mais je m’y suis peu penché parce que j’aime bien travailler avec mes idées, les paperasses et les discours m’intéressant peu. J’ai lu par contre que ce cahier des charges semblait un peu laxiste, et que les gens avaient peur que l’on tombe dans la banalisation du vin bio par rapport au vin non bio. Cependant, je pense que je vais y adhérer puisqu’on est déjà globalement sur la pratique en accord avec ces cahiers des charges (cf. les cahiers des charges des chartres privés). Il y a même des pratiques que je refuse d’appliquer et qui seront probablement autorisées ».

cuve inox remontage rencontre avec degustation coup de coeur actualite   Rencontre avec Alain Chabanon du domaine éponyme au salon millésime bio.

Commentaires de dégustation :

Domaine Alain Chabanon – cuvée « Les Trélans » 2006 – Vin de Pays d’Oc
Chenin – Vermentino
Vin blanc – 23 €

trelans rencontre avec degustation coup de coeur actualite   Rencontre avec Alain Chabanon du domaine éponyme au salon millésime bio.

Ce vin blanc se présente sous une jolie robe jaune doré. A travers sa brillance, ce vin laisse échapper quelques rayons chaleureux de soleil du sud.
Le nez dévoile de subtiles notes de fruits (pêche, coing) confiturés. Il ouvre ensuite sur le thème de la minéralité, des senteurs de pierre à fusil, de silex. L’intensité est réjouissante.
En bouche, l’attaque est séveuse, gourmande, pleine. Cette cuvée présente une belle densité et une puissance bien maitrisée. Les arômes en bouche sont floraux et rappellent le miel et le pain grillé. Une belle trame de fond pour ce vin blanc riche en saveurs.
L’accord met/vin d’Alain Chabanon : à marier avec des coquilles Saint-Jacques à la crème, des volailles et d’autres viandes blanches servies à une sauce crémeuse. Des plats relativement riches car c’est un vin opulent qui a beaucoup de choses à raconter.

Domaine Alain Chabanon – cuvée « Campredon » 2008 – AOC Coteaux du Languedoc
Syrah – Grenache – Mourvèdre – Carignan – Cinsault
Vin rouge – 11 €

campredon rencontre avec degustation coup de coeur actualite   Rencontre avec Alain Chabanon du domaine éponyme au salon millésime bio.

Dégusté en Novembre 2009, ce vin était encore légèrement fermé.
Aujourd’hui ce vin s’est ouvert et présente de belles notes fruitées de cassis, de fraises bien fraîches. Bref, un bol de fruits rouges !
En bouche, l’attaque est fraîche. L’ensemble est onctueux et s’exprime sur la douceur d’une mousse de fruits rouges. Une belle gourmandise !
L’accord met/vin d’Alain Chabanon : à marier avec des plats assez simples, de la charcuterie par exemple.

Domaine Alain Chabanon – cuvée « Le Petit Merle aux Alouettes » 2008 – Vin de Pays d’Oc
Merlot
Vin rouge – 16 €

le petit merle aux alouettes rencontre avec degustation coup de coeur actualite   Rencontre avec Alain Chabanon du domaine éponyme au salon millésime bio.

Là aussi le nez est net, sur les petits fruits noirs (cassis, mûre), un réel plaisir.
La bouche est assez ronde, agréable. La structure est retenue, en finesse et accompagne avec plaisir la mise en bouche. Elle s’exprime sur la fraicheur et le fruit velouté. Les tanins sont bien fondus dans l’ensemble.
L’accord met/vin d’Alain Chabanon : à marier avec des plats assez simples, de la charcuterie par exemple.

Domaine Alain Chabanon – cuvée « Les Boissières » 2005 – AOC Coteaux du Languedoc
Syrah – Grenache – Mourvèdre
Vin rouge – 23 €

les boissieres rencontre avec degustation coup de coeur actualite   Rencontre avec Alain Chabanon du domaine éponyme au salon millésime bio.

Cette cuvée élevée plus longtemps dévoile de chaleureuses notes de fruits confiturés. Elle exprime aussi de douces senteurs chocolatées et épicées qui relèvent la complexité du nez.
En bouche, ce vin dévoile une structure plus présente, des tanins plus expressifs. Les arômes d’épices apportent douceur et caractère ! On note une meilleure tenue en bouche aussi.
L’accord met/vin d’Alain Chabanon : ce vin exprime des arômes très sudistes et est élevé très longtemps donc je préconise une cuisine expressive sur le mouton ou l’agneau, des ragouts par exemple…

Domaine Alain Chabanon – cuvée « Le Merle aux Alouettes » 2006 – Vin de Pays
Merlot
Vin rouge – 23 €

le merle aux alouettes rencontre avec degustation coup de coeur actualite   Rencontre avec Alain Chabanon du domaine éponyme au salon millésime bio.

Ce vin s’exprime sur des notes fraîches et intenses de fleurs mentholées se mêlant aux fruits rouges confiturés. Un nez assez complexes et d’une belle franchise.
L’attaque en bouche est ronde, ample, puissante et soutenue par d’élégants arômes de fruits rouges confiturés. Les tanins s’expriment avec générosité mais sont bien fondus dans la masse. La finale chaleureuse offre une belle perspective d’avenir.
L’accord met/vin d’Alain Chabanon : une cuvée à base de Merlot extrêmement puissante avec beaucoup de tanins, une cuvée de garde à marier avec une jolie côte de bœuf.

Domaine Alain Chabanon – cuvée « Esprit de Font Caude » 2005 – AOC CDL Montpeyroux
Syrah –Grenache – Mourvèdre
Vin rouge – 25 €

lesprit de font caude rencontre avec degustation coup de coeur actualite   Rencontre avec Alain Chabanon du domaine éponyme au salon millésime bio.

Une belle robe noire, dense qui annonce une belle concentration.
Le vin offre un joli bouquet de petits fruits noirs (myrtille, mûre) qui s’ouvre avec une belle intensité. Là aussi, une douce note mentholée vient s’inclure dans les débats. Un nez très net et expressif.
En bouche, la fraîcheur est surprenante et dirige le vin en bouche vers une finale cacaotée. Entre temps, le tout est suave, élégant. Les tanins caressent la bouche avec justesse et fermeté. Les notes boisées se dégagent de la fin de bouche et aromatisent une longueur appréciable. Un grand vin du Languedoc-Roussillon.
L’accord met/vin d’Alain Chabanon : ce vin exprime des arômes très sudistes, je préconise une cuisine sur le mouton ou l’agneau, des ragouts par exemple…

Attentif aux exigences de son terroir, Alain Chabanon prend soin de la culture de la vigne et hisse ses vins sur les hauteurs qualitatives du Languedoc-Roussillon. Sincères, francs, expressifs mais délicats, les vins du Domaine Alain Chabanon satisferont vos attentes en termes de plaisir…s

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>