Roc d’Anglade : rencontre avec Rémy Pédréno

Rémy Pédréno - vigneron du domaine Roc d'Anglade

Le domaine Roc d’Anglade comprend une dizaine d’hectares que Rémy Pédréno cultive en agriculture biologique sur un terroir formidable près de Nîmes. Les vignes sont exposées au Nord, ce qui permet aux raisins d’emmagasiner fraicheur et finesse que l’on retrouvera dans les vins. Une qualité qui s’associe à l’histoire des vins de Langlade – ce village bénit des dieux du vin – puisqu’il reçut de nombreuses distinctions dont le symbole royal de la qualité sous Louis XIV.
A l’occasion des rencontres vigneronnes organisées à la Cave des Arceaux à Montpellier, j’ai rencontré Rémy Pédréno, vigneron du Roc d’Anglade, venu tout droit du Gard pour nous proposer ses vins dont la renommée n’est plus à faire. N’ayant jamais dégusté ses vins, une belle curiosité m’envahissait au moment de rencontrer Rémy. Dans la petite interview qu’il a bien voulu me consacrer, Rémy Pédréno nous présente son domaine Roc d’Anglade, les cépages qu’il cultive, son terroir, puis il nous offre deux aguichants accords mets et vins pour les repas de fin d’année. 

Interview Rémy Pédréno du Roc d’Anglade

Midi-Vin : Présentez-nous le domaine Roc d’Anglade ?

Rémy Pédréno : Mon domaine fait 9,5 hectares en Languedoc, dans le département du Gard, à côté de Nîmes, dans le village de Langlade. Village historiquement réputé pour la qualité de ses vins puisque Louis XIV en 1696 a donné le blason viticole au village. De plus, juste avant le Phylloxéra, la réputation des vins de Langlade était l’égal des grands vins de Bourgogne.

Midi-Vin : Quelles sont les caractéristiques de vos vignes ?

R. Pédréno : Je cultive mes vignes en agriculture biologique pour que mes raisins transmettent une émotion. Au niveau des variétés en rouge, on est sur un assemblage des cépages typiques de la région : dominante de Carignan, puis Grenache, Syrah et Mourvèdre. En blanc on est un petit peu plus atypique pour le moment puisque c’est du Chenin.

Midi-Vin : Pouvez-vous nous décrire votre terroir ?

R. Pédréno : c’est un socle calcaire avec 1/3 d’argile, 1/3 de sable et 1/3 de limon comme en Bourgogne. Cette caractéristique donne des vins avec beaucoup complexité, de finesse, du fruit et de la minéralité.

Midi-Vin : Que proposez-vous comme accords mets/vins pour les repas de fin d’année ?

R. Pédréno : J’aime beaucoup l’association entre le Roc d’Anglade blanc et la langouste ou le homard. Le Roc d’Anglade rouge associé à de la viande cuisinée avec de la truffe. Là, c’est le top !

Commentaires de dégustation :

Roc d'Anglade : vins du domaine en dégustation

Roc d’Anglade blanc 2007
Vin de Pays du Gard – Vin Blanc
100 % Chenin

Roc d'Anglade Blanc

Ce vin se présente sous une belle robe jaune intense aux reflets dorés.
Les senteurs sont agréables et expressives. Les fruits jaunes (coing, poire,…) s’expriment en premier puis donne la main à des notes plus minérales (pierre à fusil, silex). L’intensité des arômes est superbe. Des effluves de fruits exotiques viennent ponctuer les débats. Une complexité réjouissante !

En bouche, l’attaque est ronde mais reste fraîche et gouleyante. On y retrouve avec sincérité les arômes perçus au nez. Un pointe de sucrosité s’ajoute avec finesse et contribue aux sensations d’onctuosité et de plénitude. Les arômes de fruits confis relèvent la fin de bouche, c’est vraiment très agréable.

Une très bonne impression générale pour ce vin déjà très gourmand mais qui autorisera une garde de quelques années supplémentaires. Pour accorder ce vin, je vous laisse tester les suggestions de Rémy Pédréno exposées plus haut. A déguster entre 13 et 14°C.

Roc d’Anglade rouge 2007
Vin de Pays du Gard – Vin Rouge
Carignan 40 % – Grenache 20 % – Syrah 20 % – Mourvèdre 20 %

Roc d'Anglade Rouge

La robe de ce vin se nappe d’un épais rouge pourpre aux reflets cerise.

Les arômes au nez s’expriment avec finesse. Des senteurs grillées/fumées se mêlent aux notes de jus de viande délicatement parfumé de laurier et de poivre. Très étonnant ! Le fruité est délicat, il est marqué par des notes de fraises des bois cuisinées, c’est-à-dire non dissociées des senteurs fumées. Une belle expression d’ensemble.

Le passage en bouche est marqué par une attaque fraîche et vive. L’amplitude en bouche est agréable, les tanins sont fins et bien fondus. Les arômes de fumée, de cuir, et de petits fruits rouges réapparaissent avec une belle intensité. L’acidité surprenante – mais bienvenue – joue sur la finesse du vin et son potentiel de garde qui s’annonce impressionnant !

Une belle découverte qui expose toute la richesse des vins de ce secteur. Dégusté aussi dans le millésime caniculaire de 2003, ce vin ne perd pas ses forces et la fraicheur porte encore des arômes plus évolués. A découvrir et à offrir pour les fêtes ! Un passage en carafe d’au moins 2 heures permettra au vin de s’ouvrir pour un plus grand plaisir.

Au domaine Roc d’Anglade, Rémy Pédréno fait naître de véritables vins de terroir. Touchants, mordants, gourmands, ses vins sont une invitation à la belle gastronomie. Des vins qui représentent deux valeurs sûres du Languedoc-Roussillon et qui vous permettront d’accompagner avec réussite vos repas de fin d’année. Bonne dégustation !

3 réflexions au sujet de « Roc d’Anglade : rencontre avec Rémy Pédréno »

  1. Clément

    J’ai également dégusté le rouge 2003 en octobre 2009 et ce vin m’a laissé un souvenir impérissable.

    Pour moi une des plus belles bouteilles que j’ai dégustées… de ma vie (oui, oui!)

    Certes il y a énormément de facteurs connexes mais en tout cas c’est…

    …exactement ce que je recherche dans les vins du Sud: fruit et concentration, complexité et profondeur (minéralité) et surtout… rondeur MAIS fraîcheur.

    Rémy y parvient, et également sur ce 2003.
    Il est doué le bonhomme!

  2. Ping : "Le Meilleur vin du Monde" ? | Midi-Vin : le blog des vins du Languedoc Roussillon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *