Mas Jullien : référence des Terrasses du Larzac

Mas Jullien référence du Languedoc

Le Mas Jullien évoque pour beaucoup l’exemple le plus concret de la révolution qualitative entamée en Languedoc dans les années 1980. De nombreuses reconnaissances sont venues saluer le travail d’Olivier Jullien, devenu chef de file et ambassadeur de la superbe des terroirs de la région.
Insatiable, Olivier Jullien remet sans cesse en question ses acquis. Épaulé par son fidèle « bras droit » en la personne de Jean-Baptiste Granier, le fils de Jean-Philippe Granier directeur technique des Coteaux du Languedoc, les deux compères se questionnent continuellement et pistent les terroirs à grands vins de leur secteur, les Terrasses du Larzac offrent cette possibilité.
Accueillis par Jean-Baptiste, nous avons commencé notre visite par un passage à la vigne comme un clin d’œil qui rappelle qu’au Mas Jullien, l’origine viticole d’un grand vin est une affirmation ! Nous ponctuons notre visite par une escapade à la fraîcheur des chais suivie par une dégustation des deux « grands classiques » du Mas Jullien qui ont participé à son succès international.

Tout commence à la vigne !

En arrivant nous avons tout de suite été accueillis par Jean-Baptiste Granier, le maître de chai du Mas Jullien. Selon lui, la visite ne pouvait commencer autrement que par une immersion dans le terroir. Nous voilà partis vers une jeune vigne de Mourvèdre qu’Olivier Jullien a acquise récemment.

Les vignes du Mas Jullien

Le premier constat : « il y a de l’herbe dans cette vigne ! ». En effet, on nous apprend que la concurrence que peut exercer les différentes herbes par rapport à l’eau peut être néfaste à la vigne. Ces herbes peuvent aussi servir de pont pour les maladies qui jonchent le sol … En théorie c’est vrai ! Mais la pratique a démontré à ces deux hommes que la vérité n’était pas si simple, bien au contraire. Car pour enlever ces herbes, il faut désherber c’est logique. Mais cette pratique implique de nombreuses contraintes. Lorsqu’on désherbe chimiquement, on trace un train sur la vie microbienne du sol, pourtant si importante … Le désherbage mécanique nécessite plusieurs passage en tracteur, ce qui tasse le sol et peut l’asphyxier en limitant les échanges gazeux et hydriques.
Bref, ce que veut nous expliquer Jean-Baptiste en nous amenant dans les vignes, c’est que le compromis semble être la meilleure solution, et le raisonnement la source de la réussite. « La biodiversité est essentielle ! » insiste-t-il.
Certes, nous sommes loin de l’idéal viticole prôné parfois pour les fans des vignes au carré où la moindre matière végétale autre que la vigne est supprimée. Mais les feuilles sont saines, exemptes de maladies, et les ébauches de grappes promettent une bonne récolte.

L’observation avant tout !

Olivier Jullien dans ses vignes

Sur les 18 hectares de vignes qu’exploite le domaine, l’observation est de mise et c’est elle qui valide le geste du vigneron. Le Mas Jullien est un modèle en termes de raisonnement des pratiques culturales. Nourrie d’un savoir ancestral et constamment réactualisé, l’excellente connaissance de la viticulture constitue à n’en pas douter l’un des points forts du Mas Jullien.
On parle tellement des vins et des qualités de vinifications des deux hommes qu’on en oublie l’essentielle : la vigne !
Ce petit détour nous le rappelle…

Une cave au top mais la nature garde ses droits !

Chai d'élevage des vins du Mas Jullien

Même s’il existe au Mas Jullien un matériel vinicole au top de la technologie, Olivier Jullien ne l’utilise que lorsqu’il est obligé. Il préfère l’homéopathie à l’utilisation excessive de techniques. Là encore, Jean-Baptiste nous explique comment il a appris – au contact d’Olivier Jullien – à raisonner ses pratiques et comment il est devenu … patient. « Durant l’élevage », nous explique-t-il, « je préfère garder mes vins en conditions réductrices plutôt que de rendre coutumiers les soutirages. J’ai l’esprit plus tranquille. Ce côté réducteur je serai l’enlever en temps voulu, alors que s’il m’arrive l’inverse … ! ».
Pour résumer, la cave du Mas Jullien est très fonctionnelle et apporte de nombreuses opportunités de vinification. Néanmoins, Olivier Jullien a toujours souhaité limiter les actions œnologiques sur ses vins. Et ces derniers le lui rendent bien en donnant une expression exceptionnelle de leurs terroirs.

Commentaires de dégustations des vins du Mas Jullien :

La présentation de ce domaine a été incluse dans notre corpus d’articles sur les Terrasses du Larzac car, oui, Olivier Jullien est bel et bien en train de réaliser les démarches nécessaires afin qu’une partie de ses vins rouges passent le cap de cette appellation. Avec le soutien de ce domaine prestigieux, l’appellation Terrasses du Larzac se nappe d’une étoile supplémentaire … quand je vous disais qu’il se passe de belles choses au sain de cette appellation !

Mas Jullien blanc 2008 – Vin de pays de l’Hérault (également disponible en 2005)
Grenache blanc – Carignan blanc – Viognier – Roussanne – Clairette
vin blanc – 23 €

Limpide, ensoleillée, la robe jaune pâle de cette cuvée explose de luminosité.
Au nez, le vin n’est pas trop exubérant. Servi un peu trop frais, il met du temps à dévoiler ses arômes et soudain bam !! On perçoit enfin ce que le terroir nous donne : une série de senteurs délicates et subtiles. La minéralité domine au début, on sent le caillou, le silex, pas étonnant ! Puis vient le fruit, j’ai senti le citron confit. Après aération, le vin dévoile des notes plus chaudes, florales, qui rappellent le miel sans écœurer ! Une jolie complexité qui tranche avec les arômes habituellement perçus dans les blancs de la région (certainement à cause de cette « immonde » Carignan blanc que la plupart arrache). « Avec lui on peut vraiment s’éclater », nous glisse Jean-Baptiste.
En bouche, c’est bien là que la différence se ressent ! L’attaque est d’une fraîcheur sancerroise et amène le vin sur une trame acide complexe. Je retrouve mon citron confit et la minéralité du silex. La bouche est tendue et reste concentrée et parfaitement équilibrée. L’association de Grenache blanc et du Carignan blanc fonctionne à merveille ! Le vin persiste en bouche pour notre plus grand plaisir.
Raflant régulièrement la couronne du meilleur blanc de la région, cette cuvée est entrée dans l’histoire vinicole du Languedoc. Après de longues années d’observations, d’apprentissages, de compréhensions, Olivier Jullien propose un vin blanc d’une richesse et d’une fraîcheur remarquable pour la région. Ce vin est immense ! Un bon poisson en sauce devrait le sublimer …

Mas Jullien rouge 2007 – AOC Coteaux du Languedoc (également disponible en 2005)
Syrah – Carignan – Grenache – Mourvèdre
vin rouge – 25 €

La robe est rouge sanguinolente …
Au nez, on rentre tout de suite dans le vif du sujet. Une superbe note fruitée se dégage du verre. Elle me rappelle la liqueur de cassis, c’est vraiment très net ! Après aération, les notes épicées prennent place (réglisse, thym). Une pointe de menthol est aussi perceptible. Ce nez enchanteur invite au passage en bouche !
L’attaque en bouche est relevée par une fraîcheur puissante et presque désaltérante. Les équilibres sont géniaux. Les tanins sont fins, gourmands et tendus. La concentration laisse envisager une belle garde. Le tout est extrêmement bien tenu. On retrouve ces notes fruitées et épicées, la longueur est excellente. Bref, on comprend à ce moment là tous les éloges qui sont faites sur ce vin.
Associé à une belle pièce de bœuf, il devrait plaire (comment ne peut-il pas !) dès à présent mais révèlera tout son potentiel dans 5 à 10 ans, pour ceux qui auront la patience. Indéniablement, l’une des perles du Sud de la France. Goûtez-le, vous jugerez par vous-même !

Merci à Jean-Baptiste pour son accueil ! Je vous laisse retrouver les excellentes cuvées du Mas Jullien sur notre boutique pour une dégustation au sommet du Languedoc … Bonne dégustation !

Partagez cet article

4 réflexions au sujet de « Mas Jullien : référence des Terrasses du Larzac »

  1. Ping : Ne manquez pas Les Vignes Oubliées | Midi-Vin : le blog des vins du Languedoc Roussillon

  2. GIVRE Véronique

    Bonjour,

    Nous avons beaucoup aimé le documentaire, les clefs du terroir, et souhaiterions découvrir vos vins. Serait-il possible de nous envoyer une présentation ainsi que les tarifs de ces derniers ?
    En vous remerciant
    Cordialement
    Véronique GIVRE

  3. GIVRE

    Bonjour,
    Nous avons beaucoup aimé le documentaire, les clefs du
    terroir, et souhaiterions découvrir vos vins. Serait-il possible de nous adresser une présentation de ces derniers ?
    en vous remerciant,
    Cordialement
    Véronique givre

  4. Ping : Il y a de sacrées vignes…dans le Larzac ! | Miss Vicky Wine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>