Domaine des Hautes Terres : pépite de la haute vallée limouxine

Gilles Azam - Domaine Des Hautes Terres

Gilles Azam – Domaine Des Hautes Terres

Niché sur les hauteurs du département audois, le Domaine des Hautes Terres est un des fleurons de l’appellation Limoux. Gilles Azam cultive ses vignes en agriculture biologique sur le secteur de Roquetaillade, dans la zone des hautes vallées berceau de vins de grande qualité. Enthousiaste et sympathique, il propose des vins sincères, expressifs et exploitants leur terroir avec brio. Des vins originaux pour la région mais terriblement dépaysants. Un tour de France de cépages de Bourgogne, de Bordeaux, du Sud Ouest et de la Loire … avec toujours une touche généreuse et chaleureuse de soleil du Languedoc-Roussillon. Traçons ensemble –direction Carcassonne, Limoux puis Roquetaillade – le chemin vers de surprenantes gourmandises.Le vignoble limouxin : un appel à la diversité des vins.

Il est une légende qui prétend que l’art de produire des vins effervescents serait né à Limoux. Avant même que le plus habile des moines bénédictins Dom Pérignon n’eusse mis en place sa technique de prise de mousse en Champagne. Il est donc fort logique que le vignoble limouxin tire sur la bulle (seule secteur producteur de vins effervescents en Languedoc-Roussillon). Cependant, la redécouverte des potentialités des diverses terroirs inverse aujourd’hui la tendance et donne la part belle aux cépages extra-méridionaux. C’est ainsi que le cépage blanc Chardonnay (seigneur absolue des grands blancs bourguignons) se retrouve en tête d’affiche de l’appellation Limoux sec en vin blanc. L’aire de production compte aussi une belle proportion de cépages de la Loire : le Chenin (porte drapeaux des vins moelleux de la vallée de la Loire), et le Sauvignon (prince du Sancerrois). Alors que les AOC d’effervescents que sont Crémant de Limoux et surtout Blanquette de Limoux donnent au Mauzac – le cépage local – une place de choix. Du côté des vins rouges, l’implantation des cépages Bordelais (Merlot et Cabernet-Sauvignon), associés aux Malbec du Sud Ouest et au Pinot Noir de Bourgogne rend la zone extrêmement « polyvalente » en fonction des zones. De plus, l’aire d’appellation Limoux subit les influences de 4 grands courants donnant lieu à un zonage qui se dessine en 4 terroirs : le terroir Méditerrannée, le terroir d’Autan, le terroir Océanique et le terroir de la Haute Vallée. Chaque terroir est singulier et permet l’expression plus ou moins excellente des cépages. Un gros potentiel pour cette appellation qui en surprendra plus d’un.

Roquetaillade - Haute Vallée de Limoux

Roquetaillade – Haute Vallée de Limoux

Dégustations des vins du Domaine des Hautes Terres :

Cuvée « Louis » 2007, AOC Limoux, vin blanc sec :

Louis se dévoile sous une légère robe jaune dorée aux reflets argentés. Les fines larmes coulent le long du verre et annoncent la fraîcheur d’un assemblage bien réussi de 60% de Chardonnay et 40% de Chenin.

Le nez associe pèle mêle des arômes floraux et fruités. Les fruits sont d’abord représentés par la famille des agrumes (citron, pamplemousse rose) puis les senteurs évoluent vers des notes de fruits frais à chair blanche (melon, pêche). Après aération, le nez dévoile une étonnante touche meringuée, très originale.

Le passage de ce vin en bouche est vraiment très désaltérant. L’attaque est ronde et onctueuse. Puis l’équilibre entre l’acidité et la rondeur traduit la grande forme de ce millésime. Les arômes de fruits frais sont nets et contribuent à la santé de ce vin. Les agrumes portent « Louis » dans un univers estival, tout en finesse. Une jolie expression de cette appellation Limoux blanc qui contribue pleinement à la richesse des produits de la région.

La cuvée Louis est une ouverture à la diversité des vins de la région. Elle favorise l’introduction au terroir limouxin, où les vins blancs riment avec richesse et excellence. Avec un poisson en sauce, votre plaisir sera garanti. Bien que déjà à pleine maturité, la fraicheur de cette cuvée lui autorisera une garde de quelques années supplémentaires.

Cuvée « Hernest » 2008, Vin de Pays de la Haute Vallée de l’Aude, vin blanc demi-sec :

Les reflets sont éclatants. Argentés et légèrement verts, ils donnent au vin beaucoup d’allure.

Cette cuvée confidentielle (environ 5000 bouteilles produites) est marquée par une jolie diversité de senteurs au nez. Des notes évidentes de foin, herbes fraichement coupées, puis d’agrumes (pamplemousse, mandarine) introduisent le débat. Après aération, de fines effluves fruitées apparaissent (bourgeon de cassis). L’examen olfactif se termine sur la subtilité de douces fleurs anisées.

Une fois mis en bouche, ce vin présente tout de suite une sucrosité agréable. La rondeur n’est pas excessive, et l’acidité contrebalance avec succès un vin dont l’équilibre est une réussite. Du côté des arômes, une impression délicate de patte de coing citronnée donne au vin encore plus de superbe. Le tout glisse agréablement en bouche, en procurant un plaisir certain.

Voilà une belle cuvée qui fait honneur au Chenin (100%). C’est suffisamment rare pour être souligné, surtout en Languedoc-Roussillon. Une expression unique qui révèle l’excellente qualité du millésime 2008 en terre limouxine. Hernest est à découvrir sur des fromages affinés où des poissons poêlés au beurre avec des légumes de saison. Là aussi, fraicheur et sucrosité permettront aux plus patients de se régaler dans quelques années. Mais le plaisir n’attend personne… A déguster dès maintenant légèrement rafraîchi !

Cuvée « Maxime » 2007, AOC Limoux, vin rouge :

Comme je vous l’ai déjà mentionné en introduction, les cépages qui font la renommé de Limoux sont plutôt d’origine extra-régionale. La cuvée Maxime ne déroge pas à la règle et annonce un assemblage typique du bordelais (Malbec, Merlot et Cabernet-Sauvignon). Le vin dévoile une belle profondeur à première vue.

Les senteurs sont dominées par les notes boisées provenant d’un élevage en barriques de 14 mois. Ces notes se dissipent après une aération soutenue. Elles font place aux fruits rouges croquants (cassis, cerise kirsh) puis à des senteurs plus épicées et légèrement réglissées.

En bouche, ce vin annonce ses couleurs. Concentré, puissant et chaleureux, il présente des tanins gourmands soutenus par des notes friandes de fruits rouges et d’épices (poivre). La fin de bouche est marquée par une belle persistance des arômes fruités et fumés.

Maxime est donc un vin qui se conservera quelques années en cave avant d’atteindre son apogée. Très gourmand, il est néanmoins très agréable à déguster aujourd’hui avec des viandes grillées au barbecue, juste assaisonnées avec des fleurs de garrigue (thym, romarin,…), du gros sel et du poivre.

Le Domaine des Hautes Terres est une porte d’entrée sur les vins du secteur de Limoux. Beaucoup de plaisir, une belle diversité de vins et une finesse remarquable font de ce domaine l’une des pépites de notre catalogue. Les vins de Gilles Azam sont à découvrir absolument ! Bonne dégustation…

Cette entrée a été publiée dans Rencontre avec ... le par Arnaud.
À propos Arnaud

Etudiant DNO Montpellier diplômé en 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.