Le Soula nous a mis KO !

Deuxième jour du salon Vinisud, nous prenons rendez-vous avec Gérald Standley l’œnologue du domaine de Soula, très demandé pendant 3 jours. Rendez-vous pris, nous sommes rassurés, nous allons pouvoir déguster tranquillement ses vins et sans doute sur deux millésimes.

Le domaine est créé en 2001 sous la houlette de Gérard Gauby du célèbre domaine Gauby. Lorsqu’il découvre le terroir abandonné des Fenouillèdes, il est persuadé de l’énorme potentiel que renferme ce terroir d’altitude (500 mètres).
Le pas est franchi, il achète quelques vignes et une vieille bâtisse qui servira de cave à St Martin du Fenouillet.

Dès le premier millésime, Le Soula est mis en avant et c’est une réussite qui perdure.

En 2008, par manque de place et d’eau au village, la cave est délocalisée et reconstruite dans la cave coopérative de Prugnanes qu’il rachète. C’est à ce moment-là que Gérard Standley arrive dans l’équipe ce qui permet à Gérard Gauby et à sa famille très impliquée dans le projet, de souffler.

le soula
image-4528

Gérard Standley, l’oenologue du domaine Le Soula

A la Vigne

Le vignoble de 22 hectares s’épanouit sur les communes de Saint Martin de Fenouillet, Feilluns, Saint Arnac, Le Vivier et Lesquerde.

Différents types de sols composent l’encépagement, du schiste noir au granite décomposé.

Les cépages blancs représentent 10 hectares. En plus des cépages traditionnels (Macabeu, Grenache Blanc, Grenache Gris et Malvoisie du Roussillon), nous trouvons des cépages importés tels que le Sauvignon, la Roussanne, la Marsanne et le Vermentino.

Côté rouge, de la Syrah plantée sur les parcelles les plus fraiches, du Grenache et du Carignan de 70 ans d’âge produisent les 2 vins rouges du domaine, le tout sur 12 hectares.

Le domaine, en cours de certification agriculture biologique pour satisfaire à la demande de ses clients, est depuis toujours, conduit sans herbicides et pesticides. Les deux Gérard y appliquent même quelques principes de la biodynamie.

le soula

A la cave

Comme je vous le disais plus haut, en 2008 le domaine change de cave. La cave coopérative de Prugnanes est rachetée et rénovée. En effet, elle ne servait plus depuis 1970 et était démesurée de par la taille de ses cuves pour un si petit domaine. Il a donc fallu tout détruire et reconstruire, réaménager l’intérieur comme l’extérieur.

Aujourd’hui la vendange arrive dans les cuves par gravité à l’aide de grands bacs déversés par un chariot élévateur pour éviter de triturer les raisins avant leur entrée en cuve et réaliser des macérations en grappes entières à des températures ne dépassant pas les 25°C.

Les fermentations démarrent naturellement, aucun remontage et/ou pigeage n’est effectué pendant la fermentation.
L’élevage des vins se fait en cuve ou en demi-muit.

image-4529

Le Soula en dégustation

Gerard Standley proposait 3 vins rouges à la dégustation suivis de 2 vins blancs. Les vins blancs, d’une matière extraordinaire, sont tout à fait capables de tenir les vins rouges, et de passer après en dégustation, dans la même trame que le Domaine des Aurelles

Le Trigone 2010
Vin de Pays des Côtes Catalanes
95% Syrah – 5% Carignan
Vin Rouge

Le premier nez est très fin, sur de légères notes de lies, une sensation de sucrosité. L’aération positionne cette syrah sur le poivre noir et du fruit rouge avec une fraise écrasée très gourmande.

L’entrée en bouche est très ronde, très gourmande. On a par la suite une légère sucrosité qui tapisse le palais et la structure légère et très équilibrée s’affirme. La finale exprime le pruneau avec une structure des plus fines et fraîche. Un superbe vin d’un rapport qualité/prix exceptionnel !

Le Soula 2008
Vin de pays des Côtes Catalanes
55% Carignan – 35% Syrah – 10% Grenache Noir
Vin Rouge

Le vin s’ouvre sur un nez très riche, marqué par les fruits rouges entremêlés de notes d’épices douces. Le tout semble très profond à l’aération, très net. Une légère pointe boisée peine à se faire respecter au milieu des fruits et des épices, c’est très bon !

L’entrée en bouche est franche, rectiligne. Tout s’assemble en un clin d’œil. Le milieu de bouche est gouleyant sur la fraise principalement.
La finale bénéficie d’une bonne acidité qui élève ce vin sur des côtés septentrionaux. De très beaux tanins viennent clore le tout.

Le Soula 2009
Vin de pays des Côtes Catalanes
Vin Rouge

Nous passons sur un autre millésime pour ce vin qui, au premier nez apparaît plus frais encore avec des notes un peu plus végétales, des senteurs de fleurs séchées, une syrah un peu fermée encore.
L’aération délie le tout et délivre une bonne dose de fruits rouges.

L’entrée en bouche est un peu plus acide que le 2008, le vin est subtilement marqué d’un goût de jus de raisin frais. Le tout est très nature, très gouleyant. La finale balance entre l’acidité et les tanins toujours dans la finesse. Encore un grand vin !

Le Soula 2008
Vin de pays des Côtes Catalanes
38% Sauvignon – 35% Macabeu – 19% Vermentino – 6% Grenache Blanc et Gris – 2% Roussanne/Marsanne/Malvoisie du Roussillon/Chardonnay
Vin Blanc

Le premier nez invite à le boire, ce n’est que de la finesse. Des notes de pêche blanche puis un floral très puissant à l’aération.

L’entrée en bouche est grasse, sur des notes de bois frais très fondus. Le milieu de bouche se positionne sur l’agrume, le vanillé, un soupçon de zeste de citron. La finale, acidulée, montre ô combien ce terroir en altitude est magique pour les vins du domaine. L’agrume domine dans un équilibre qui atteint des sommets !

Le Soula 2009
Vin de pays des Côtes Catalanes
Vin Blanc

Le vin s’ouvre sur un nez plus expressif que le 2008 mais peut-être un peu moins complexe pour l’instant. Le vin n’est pas encore à la vente et quelques mois en bouteilles devraient le transporter vers la complexité du 2008.

Nous sommes toujours sur des notes d’agrumes, plus sur le pamplemousse, floral aussi mais surtout fruité, sur l’abricot en particulier.

L’entrée en bouche équivaut le 2008, très grasse. Le bois apparaît plus que le 2008 mais sera tout autant fondu dans quelques mois.
Il y a moins d’acidité, plus d’ampleur et une finale qui m’apparaît encore plus longue et citronnée. Quelques tanins présents en final qui en font là aussi un très grand vin blanc !

Tous les vins dégustés ont été des coups de cœur pour nous. Au sortir de cette dégustation, nous étions vraiment surpris, on ne s’attendait peut-être pas à autant de complexité et de finesse. Il y a des domaines comme ça, qui ont ce petit truc en plus. Aussi bien en rouge qu’en blanc, les vins se surpassent et font honneur à leur terroir. Gérard Gauby s’en doutait en 2001, et il avait bien raison!

le soula

Cette entrée a été publiée dans Rencontre avec ... le par Romain.

À propos Romain

Etudiant DNO Montpellier diplômé en 2012 Diplômé OIV en 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *