Château de Cazeneuve : dégustation 100% Pic Saint Loup

La réputation du Château Cazeneuve en Pic Saint Loup n’est plus à faire. Le domaine sur la commune de Lauret, est composé de 35 hectares de vignes toutes classées en AOC Pic Saint Loup : 80% en cépage rouge dominé par la Syrah, le Grenache et le Mourvèdre et 20% en cépage blanc (Roussanne essentiellement).

Diplômé d’Agronomie à la chambre d’Agriculture de l’Hérault, André Leenhardt s’installe sur le domaine en 1988. Avec l’aide de trois amis vignerons, le domaine est entièrement restructuré de la vigne à la cave.
Toujours très actif, André Leenhardt est aujourd’hui maire de la commune de Lauret. Auparavant, il a été le président du syndicat des vins du Pic Saint Loup.
Les 35 hectares de sa propriété viennent d’être convertis à l’agriculture biologique.
Les vignes sont situées à une altitude comprise entre 150 et 400 mètres, exposées sud/sud-est. André Leenhardt était aussi présent à Millésime Bio 2011 où nous avions eu la chance de déguster une nouvelle gamme qui devrait sortir à l’approche de l’été : le nom est encore tenu secret, mais le vin était bel et bien à la dégustation !

Une large gamme
Le vin blanc, composé à majorité de Roussanne complété par du grenache et du viognier, reçoit un élevage et une vinification sous bois. L’élevage se déroule sur une période de 8 à 10 mois sur lies. La fermentation malo-lactique y est faite ou non, selon les millésimes.
Midi-Vin avait dégusté le millésime 2008 de ce vin lors du salon millésime bio 2010, cliquez ici pour voir le commentaire.

Pour l’heure, nous vous présentons la nouvelle gamme qui sortira prochainement. Elle est composée d’un vin rosé à base de Cinsault et de Syrah et d’un vin rouge composé de Syrah, Cinsault et Grenache.

Le rosé est un rosé de saignée et ne reçoit aucun élevage en barrique à l’inverse de l’autre rosé du domaine.
La couleur est très réussie, claire et brillante.
Le nez est fruité, de légères notes amyliques, un nez facile d’approche.
L’attaque en bouche est vive avec beaucoup de rondeur sur le milieu de bouche. La persistance est un peu vineuse ce qui en fait plus un rosé à boire à table qu’en apéritif.

Le rouge de cette nouvelle gamme voit un premier nez léger, réglisse et très typique du Pic Saint Loup. Une belle puissance très bien maîtrisée ; du fruit rouge (Groseille) et des senteurs de garrigue, on s’y croirait. La fin de la bouche se termine sur des notes empyreumatiques. L’ensemble est très rectiligne, il n’y a pas d’élevage en barrique.

image-3156

Les Calcaires 2008
Pic Saint Loup
Vin Rouge
Syrah 45% – Grenache 25% – Cinsault 20% – Carignan 10%

Robe cerise burlat
Le premier nez est fermé comme souvent sur cette cuvée dans sa jeunesse.
L’attaque en bouche est racée, animale et évoque les sous-bois. En finale, la réglisse s’exprime largement. L’ensemble est très bien équilibré et bénéficie d’une excellente longueur. Les tanins manquent un peu de rondeur sur la fin, mais rien de grave, ils évolueront dans le bon sens.

Vin à carafer pour faire disparaître les notes un peu réduites au nez et lui permettre de s’exprimer.

Roc des Mates 2007
Pic Saint Loup
Syrah 80% – Grenache 15% – Mourvèdre 5%
Vin Rouge

Cuvée élaborée avec les plus vieilles syrahs du vignoble. Elevée 18 mois en fût de chêne dont 20% de bois neuf.
La robe est d’une teinte pourpre prononcée, couleur typique de la syrah jeune et puissante.
Le premier nez est marqué par des arômes de mûre sauvage. L’ensemble est très dense, il faut plusieurs aérations successives pour décrypter ce vin. Les senteurs de garrigues jonglent avec celles des fruits rouges comme la mûre et le cassis.
En bouche l’attaque est solide. La matière est omniprésente, la syrah aussi. Beaucoup d’épices (réglisse) et d’arômates (garrigue) traversent le palais. Les tanins sont présents sur le milieu de bouche jusqu’à la fin de la dégustation. Ils composent cette texture massive qui nous plonge en plein Pic Saint-Loup et qui seront capables de tenir cette cuvée à son maximum durant de nombreuses années.
A marier avec des plats en sauce de type gibier.

Le Sang du Calvaire 2007
Pic Saint Loup
Vin Rouge
Mourvèdre 95% – Syrah 5%

La grande cuvée du domaine n’est produite depuis 1997 que dans les grands millésimes. A base de mourvèdre, cette cuvée s’exprime plusieurs années après sa mise en bouteille. Largement dominée par des notes d’élevage pendant sa jeunesse, il faut savoir être patient comme on doit l’être avec le mourvèdre en règle générale.
Le premier nez est discret et évoque le bois de sental. A l’aération, des notes chocalatées s’échappent.
L’entrée en bouche est marquée par les tanins du mourvèdre, c’était à prévoir. Le bois de l’élevage vient immédiatement marquer le palais du début à la fin. Néanmoins il est possible d’entrevoir une très belle structure faite pour durer et vieillir en cave. Ce vin sera un grand mourvèdre qui n’aura rien à envier aux mourvèdres de Bandol lorsqu’il aura digéré son bois !

Carignan 2008 – Vin de pays
100% Carignan

Quatrième millésime pour cette cuvée atypique (2004/2006/2007/2008), vinifiée en macération carbonique et élevée 24 mois en fût de chêne.
La couleur est noire, très profonde.
Le nez est là aussi un peu fermé, c’est un Carignan, donnez-lui de l’air avant de le verser dans votre verre.
L’aération révèle des notes grillées et empyreumatiques apportées par l’élevage.
L’entrée en bouche est là aussi sur le côté grillé de la barrique. Le milieu de bouche fait honneur au Carignan, c’est très typique sur des notes animales, très sauvage comme un vieux Carignan et très sous-bois. La finale nous bascule sur des notes mentholées très agréables. L’ensemble est très structuré et en fait un vin de garde qui pourra vieillir 5 ans sans problème avant de dévoiler tout son potentiel !

Midi-Vin n’a pas encore eu l’occasion de déguster le rosé 2010 vinifié en barrique mais ne manquera pas de publier un commentaire lorsque ce sera chose faite.

Les vins blancs, pour avoir goûté d’anciens millésimes, vieillissent très bien, le rosé, vinifié en barrique, est un rosé de table plus qu’un rosé d’apéritif. Les vins rouges, sont faits pour vieillir mais reste abordable sur leur jeunesse comme Les Calcaires. N’ayez pas peur de sortir votre carafe ou un beau verre à dégustation pour donner de l’air à ces grands vins.

Cette entrée a été publiée dans Rencontre avec ... le par Romain.
À propos Romain

Etudiant DNO Montpellier diplômé en 2012 Diplômé OIV en 2013

Une réflexion au sujet de « Château de Cazeneuve : dégustation 100% Pic Saint Loup »

  1. jack

    Bjr
    j’ai dégusté ce vin au casino balaruc
    il est à tombe ….
    je recommande
    jacj

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *