Archives pour la catégorie Rencontre avec …

Domaine de Montcalmès : dégustation

Midi-Vin vous présente chaque mois au travers de son blog, différents articles traitant de la vigne et du vin, mais aussi de l’actualité languedocienne et souvent des vignerons que nous rencontrons et dont nous proposons les vins à la vente.
La carte est large et variée puisque pas moins de 250 références vous sont proposées.

Malheureusement, il ne nous est pas possible de travailler avec tous les vignerons languedociens aussi sympathiques soient-ils.
Mais Midi-Vin ne goûte pas uniquement les vins que nous vous proposons. Notre curiosité est bien trop grande pour nous cantonner à notre carte et nous passerions à côté de nombreuses merveilles et autres cuvées intimistes. Nous dégustons tout et ce, le plus souvent possible. Nos carnets de notes et autres smartphones débordent de souvenirs de dégustation : c’est avec plaisir que nous recevons des échantillons de divers viticulteurs auxquels nous accordons toute notre attention pour déterminer s’ils pourraient figurer au catalogue.

Ce mois-ci, nous avions envie d’évoquer un domaine qui a déjà beaucoup fait parler de lui et qui a su s’imposer très vite aux yeux des professionnels et amateurs avec de très bonnes bouteilles. Ce domaine c’est le domaine de Montcalmès, à Puéchabon dans l’Hérault. Créé en 1998, il sort aujourd’hui son dixième millésime avec un 2008 toujours plus haut. Un 2008 qu’il va falloir apprivoiser très vite, le domaine n’ayant plus qu’environ 600 bouteilles de vin rouge restantes (seulement) pour la clientèle de passage au domaine. Pour les autres, il faudra aller les dénicher chez les cavistes, s’il en reste encore !

Pour le vin blanc, la chasse s’annonce plus difficile ; rupture au domaine et rareté chez les cavistes ; les amateurs rentrent souvent bredouilles chez eux, et quand, par miracle, il reste des bouteilles, le caviste n’en délivre qu’une ou deux pour que le plaisir soit partagé. Prenez-le avec philosophie, le vin unit les hommes et se doit d’être partagé, attendez patiemment le millésime suivant.

Frédéric Pourtalié nous parle du millésime 2008
Le millésime 2008 a été difficile pour nous en terme de cycle végétatif. Nous avons eu un temps pourri en mai et en juin ce qui a induit une forte pression en mildiou. Heureusement pour nous, le vent s’est levé par la suite et les attaques se sont calmées.
C’est un millésime réduit en volume car nous avons été confrontés à la coulure et au mildiou. Les baies étaient plus petites qu’à l’habitude ainsi que la taille générale des grappes.

Les blancs ont été vendangés début septembre sans trop de chaleur puis une étonnante chute de température s’est produite. Dans la nuit du 16 septembre, il a fait -1° Celsius ! Je me souviens que la cuve remplie ce jour-là a mis 1 semaine à partir en fermentation tellement elle était froide ! (le domaine vinifie ses vins en levures indigènes, le départ en fermentation est toujours un peu plus long qu’avec des levures sélectionnées et d’autant plus long que le raisin est très froid)
Cela a apporté beaucoup de fraîcheur, beaucoup de minéralité sur les rouges. Ce sera un millésime beaucoup plus basé sur la notion de Terroir que sur le cépage en 2008.

Le millésime 2008 – première dégustation

Domaine de Montcalmès Rouge 2008

Syrah – Grenache – Mourvèdre

Robe sombre mais limpide.
Premier nez aux notes de beurre caramélisé, c’est très surprenant et très bon.
A l’aération, le vin présente des notes de fruits murs, cerise et une pointe de cassis.
En bouche, l’entrée est sur le volume, cela remplit la bouche, le bois pointe encore son nez, il dégage ce côté bois frais du chêne sans pour autant « ternir » les beaux arômes de fruits noirs présents et participe à la belle structure d’ensemble. L’équilibre général est bon comme souvent et la longueur est toujours au top de sa forme !
Je vois le nouveau millésime dans le style du 2002 et du 2004.

A noter que Frédéric Pourtalier s’amuse chaque année à mettre de côté « la meilleure » barrique de chaque cépage rouge qu’il cultive, à savoir une barrique de Syrah, une de Grenache et une de Mourvèdre. Elles sont mises en bouteilles à part de l’assemblage et de temps en temps, il met une bouteille dans le carton. Comment les reconnaitre ? C’est facile, au tampon encrier, il applique un « La Sy », « Le Gre » et « Le « Mour » en haut à droite de l’étiquette. Ces bouteilles sont rares puisque une barrique produit environ 300 bouteilles et ces bouteilles sont très « instructives » pour découvrir un peu mieux encore le terroir d’Aniane et de Puéchabon.

Domaine de Montcalmès Blanc 2008
50% Roussanne – 50% Marsanne

Le blanc du domaine enfin, très rare, pas plus de 3000 bouteilles chaque année, encore moins cette année pour les raisons citées ci-dessus.
Le vin n’avait que 8 jours de mise en bouteille.
La robe est limpide et d’un beau jaune/vert
Le premier nez est complexe, il oscille entre la poire et le fruit exotique
A l’aération la poire prend le dessus définitivement sur l’exotique, c’est très net.
En bouche, l’entrée est sur le gras, tout est axé sur le fruit blanc, on retrouve la poire entremêlée de miel. L’acidité est bien balancée comme toujours sur cette cuvée et la longueur pour ce vin blanc le classe parmi les très bons blancs du Languedoc.

Un nouveau millésime qui conforte encore et encore le niveau du domaine. Il se passe définitivement quelque chose sur les terroirs d’Aniane et de Puéchabon, les grands noms du Languedoc ne manquant pas à l’appel (Daumas Gassac, La Grange des Pères, Mas Jullien, Mas de la Séranne,…)

N’hésitez pas à passer au domaine, Frédéric propose toujours une dégustation des différents cépages sur barriques, l’assemblage final ne se faisant que quelques jours avant la mise en bouteilles. C’est très instructif. Il vous sera proposé les 3 cépages rouges sur 2 terroirs (deux types de sol) différents pour chacun d’eux. Il y a une vraie différence gustative, laissez vous transporter par les explications détaillées du viticulteur. Ce sera aussi l’occasion de repartir avec quelques bouteilles du millésime en cours.

Toutefois, nous ne désespérons pas de vendre les vins du domaine Montcalmès sur Midi-vin très bientôt. Pour cela, il vous faut suivre notre actualité via notre newsletter.

Domaine Cailhol Gautran : excellents vins en Minervois

De très bons vins en Minervois

Le domaine Cailhol Gautran se situe sur les premiers contreforts du Massif Central. Le hameau de Cailhol est dans un vallon, creusé par une rivière : la Cessière. Comme sa grande sœur la Cesse, cette rivière découpe le Causse du Haut Minervois.

En 2006 Nicolas Gautran hérite du domaine. Avec son épouse Olivia, il fait partie de la quatrième génération de la famille à cultiver la vigne à Cailhol.

Les vignes, situées tout autour du domaine, poussent sur un plateau calcaire à 200 mètres d’altitude. Nicolas et sa femme y cultivent de nombreux cépages : Grenache Blanc, Muscat Petit Grain, Marsanne, Terret, Roussanne, Vermentino pour les blancs, et Syrah, Grenache Noir, Carignan, Cinsault pour les rouges.

Midi-Vin a sélectionné 3 vins du domaine : 1 blanc et 2 rouges. Le domaine ne vinifie ses raisins que depuis 1997 ; une cave a été spécialement construite pour accueillir la vendange autrefois apportée à la cave coopérative du coin.

Nicolas Gautran sur son stand à Vinisud

Nicolas Gautran sur son stand à Vinisud

Esperandieu 2011
Vin de Pays d’Oc
Grenache Blanc – Muscat petit grain – Marsanne – Terret

Caihol Gautran - Espérandieu 2011

Le premier nez est très expressif, sur le fruit et la fleur. L’aération laisse le muscat prendre sa place, des notes de litchi et de fruit de la passion explosent dans le verre. Un nez facile d’approche, très gourmand, qui sent le printemps.

L’entrée en bouche est très grasse, le vin est élevé sur lie 4 à 5 mois suivant la récolte. Nicolas Gautran nous conseille d’ouvrir la bouteille un peu avant pour que le vin « prenne du volume ».
Le milieu de bouche est très aromatique, on retrouve le litchi, le fruit de la passion. L’acidité est bien placée, désaltérante même. La finale est très florale, un mixe d’aubépine et de genêt. Un goût citronné persiste sur le palais, c’est très agréable et en parfaite adéquation avec la saison.

Carretal 2010
Vin Rouge – AOP Minervois

Syrah – Grenache – Carignan
Elevé 18 mois en cuve.

Caihol Gautran - Carretal 2010 - AOP Minervois

Le vin s’ouvre sur un mélange de fruit noir et de chocolat. C’est très complexe, dominé par la mûre. L’aération nous porte sur le fruit rouge avec la fraise en particulier.

L’entrée en bouche est très gouleyante puis le vin nous montre très rapidement tout son potentiel, tout le potentiel du Minervois. Le milieu de bouche laisse place aux tanins, structurés qui remplissent la bouche. Du pur jus de Minervois en bouche à la finale riche et dominée par la Syrah ; la réglisse tapisse le palais, la longueur sublime l’assemblage. Un vin de garde par excellence, un vin pour une côte de bœuf.

Le dernier vin que nous vous proposons est, là aussi, un assemblage de Syrah, Grenache et Carignan. La différence se fait par la Syrah qui est dominante dans l’assemblage (plus de 50%) mais aussi par une macération carbonique effectuée sur la Syrah et le Carignan. Le Grenache est quant à lui, est vinifié traditionnellement.

Villa Lucia 2009
Vin rouge – AOP Minervois
Syrah (60%) – Grenache (30%) – Carignan (10%)

Cailhol Gautran - Villa Lucia 2009 - Minervois

 

Le premier nez présente un cocktail de fruits noirs intense, le vin est plus ouvert que le précédent, à boire plus jeune aussi.
L’aération nous porte sur la cerise au kirsch et des notes de violette.

L’entrée en bouche est ronde, rien ne dépasse, tout est équilibré, on perçoit rapidement la cerise. Le milieu de bouche est plus structuré, sur une saveur chocolatée et légèrement poivrée. La finale rebascule sur la cerise au kirsch, les tanins cadrent la bouche et donnent toute la mesure du terroir du Minervois.

Nicolas Gautran et son père en pleine vendanges

Une fois de plus, ce domaine nous montre si il en est encore besoin, que le Languedoc Roussillon a réussi sa mutation. L’appellation Minervois et sa voisine des Corbières avaient une image négative parmi les amateurs de vins. Aujourd’hui, c’est un région où on peut dénicher des petites pépites d’un excellent rapport qualité / prix. Le domaine Cailhol Gautran fait partie de ces petits domaines qui méritent toute votre attention et sauront agrémenter vos dégustations.