Domaine Les Grandes Costes en dégustation

Jean-Christophe Granier était présent au premier salon du magazine Terre des Vins début décembre 2011 à Narbonne. L’occasion pour nous de déguster les cuvées du domaine des Grandes Costes, cuvées toutes plus gourmandes les unes que les autres.

vigneron millesime 2010   Domaine Les Grandes Costes en dégustation

Le vignoble du domaine des Grandes Costes s’étend sur 10 hectares et compte 11 parcelles. Les vignes s’épanouissent sur le terroir de Vacquières (8 hectares) et Corconne (2 hectares) sur un terroir faisant partie de l’appellation Pic Saint Loup. Grenache, Syrah, Cinsault et Carignan composent les cuvées du domaine.

vacquieres millesime 2010   Domaine Les Grandes Costes en dégustation

Côté vinification, les cuves (vinifiés cépage par cépage) sont maintenus au froid à 10°Celsius entre 2 et 3 jours avant que la fermentation ne démarre  « afin d’extraire le maximum de fruit et des tannins d’excellente qualité ».

La Syrah et la Carignan sont vinifiés par la méthode de la macération carbonique. Les raisins sont envoyés dans une cuve saturée en gaz carbonique. Un soin particulier aura été apporté à l’encuvage des bais car ces dernières doivent rester entières pour favoriser ce que l’on appelle la fermentation intra cellulaire. Les sucres sont transformés à l’intérieur même de la baie. Les températures de cuvaison remontent progressivement jusqu’ à ce que le raisin soit décuvé et pressé. Le jus obtenus fini sa fermentation en phase dite « liquide », car les pellicules et les pépins du raisin ont été séparés après le pressurage.

Ce procédé produit des vins très gouleyants aux arômes de fruits rouges très marqués aux tannins légers.

Les autres cépages sont vinifiés par la méthode dite « traditionnelle », remontages, délestage et pigeages sont effectués pour extraire les composés du raisin.

Lors de l’assemblage des différentes cuvées, Jean Christophe Granier peut jouer entre les vins issus de macération carbonique et ceux issus d’une vinification traditionnelle pour chercher le parfait équilibre entre la structure, la rondeur, le fruit et l’expression du terroir.

Musardises 2010
Coteaux du Languedoc
Cinsault complété avec Syrah / Grenache

domaine les grandes costes musardises 2006 rouge MED millesime 2010   Domaine Les Grandes Costes en dégustation

Le premier nez est très abordable et nous offre de jolies senteurs de réglisse se mêlant à la famille des fruits rouges en trame de fond.

L’entrée en bouche est très gourmande, ce Cinsault est désaltérant. La dominance du fruit rouge et de la fraise particulièrement, est évidente. En milieu de bouche ce sont les épices avec de la réglisse et une pointe de poivre blanc qui font surface pour laisser place à une finale ronde et gourmande. La structure générale est légère et fait de ce vin, un vin à boire jeune sur le fruit.

La Sarabande 2008
Coteaux du Languedoc
Syrah / Grenache / Cinsault / Carignan à parts égales

domaine les grandes costes la sarabande 2005 rouge MED millesime 2010   Domaine Les Grandes Costes en dégustation

Cette cuvée bénéficie d’un élevage de 24 mois en cuve.

Le premier nez est très marqué par le fruit rouge, encore plus que Les Musardises. La mûre mais aussi le Cassis prédominent.

L’entrée en bouche est un peu fermée, un passage d’une demi-heure en carafe lui sera bénéfique. Le milieu de bouche est relevé par une pointe d’acidité qui permet à la framboise de se démarquer.
La finale se place sur un côté sauvage, sans doute le Carignan qui s’exprime plus que les autres cépages.

Les Grandes Costes 2009
Pic Saint-Loup
Syrah 70% – Grenache 30%

Domaine les grandes costes 2004 MED millesime 2010   Domaine Les Grandes Costes en dégustation

C’est la cuvée prestige du domaine.  Elle reçoit un élevage de 18 mois.

Le premier nez est marqué par des senteurs de garrigue et de poivre noir. L’aération libère de la violette et de subtiles notes de fumée.

L’entrée en bouche est ronde sur la réglisse. Le tout est très complexe, le milieu de bouche est plus axé sur le fruit, on retrouve de la violette, du fruit noir. La finale est épicée, marquée par de beaux tanins denses et veloutés par l’élevage.

Nous vous conseillons de carafer le vin une heure avant de le déguster.

PS : les deux premières photos de l’article sont extraites du site Web du domaine.

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>