Château La Dournie à Saint-Chinian : une Vinifille

On s’arrête à Saint-Chinian aujourd’hui, au Château La Dournie sur la commune de Saint-Chinian même.

Histoire de La Dournie à Saint-Chinian

Château La Dournie à Saint-Chinian
image-4605

Ce domaine de 80 hectares de bois et de vignes produit des Vins de Pays d’Oc et des vins d’appellation AOP Saint-Chinian d’une finesse incroyable.

Aux mains de sa propriétaire Véronique Etienne Chalier, les 50 hectares consacrés à la vigne produisent une très belle gamme de vins, avec une signature incontestable de son terroir fait de schiste et de limon.

La Dournie c’est avant tout une histoire de filles : acquis en 1870, le domaine est géré de mère en fille, Véronique faisant partie de la sixième génération !

Une adhésion logique  à Vinifilles

Vinifilles c’est avant tout une façon originale de représenter ses vins et son terroir. Tout est dans leur définition officielle : créatures de sexe féminin engagées dans la viticulture en Languedoc Roussillon fédérées en 2009, adeptes du plaisir et de la richesse de leur métier, belles, rebelles, actives, gourmandes, sympas, sociables et dynamiques !

Vinifilles est représentée par 18 viticultrices qui ont pour habitude de se réunir sur différents salons, un bon moyen d’être vues et reconnues, de s’entraider et partager leur savoir-faire.
Vinifillles, c’est une solide envie d’avancer dans le respect de cette culture (de l’esprit ou de la terre) qui nous est si chère. Un bataillon au féminin qui s’engage dans un pied de nez à la morosité !

Nous vous invitons vivement à visiter leur site internet afin de découvrir qui sont ces filles qui  veulent « mobiliser leurs réseaux de femmes vigneronnes pour faire connaître et vendre leurs vins ».

Côté vin, un écrin de finesse

C’est à Vinisud que nous nous somme revus avec Véronique.

Nous avons eu la chance de déguster les nouveaux millésimes mais aussi le millésime encore en cuve. Quelques échantillons « brut de cuve » avaient été apportés.

Dégustation des vins du Château La Dournie Saint-Chinian

Les vins blancs de La Dournie

On commence la dégustation par Le Blanc de La Dournie 2011, un Vin de Pays d’Oc composé de Roussanne, Viognier et Vermentino.

La Dournie - Le Blanc 2012

Un premier nez un peu fermé, le vin n’avait qu’une semaine de mise en bouteille. On ne rappellera jamais assez ô combien la mise en bouteille «traumatise» le vin, qui après des semaines de repos bien mérité dans une cuve, est remué et envoyé dans une bouteille. Le vin est vivant, et mémorise cette étape qui le sort de son repos.

Un premier nez fermé donc mais que l’oxygène réveille sur une belle intensité et une belle expression de la Roussanne. Des notes de fruits à chair blanche (pêche en particulier) et d’agrumes comme le citron viennent se mêler à un abricot encore timide.

L’entrée en bouche est nette, l’acidité apportée par le Vermentino se place très vite et vient équilibrer l’onctuosité de la bouche. Le milieu de bouche est très floral et nous retrouvons les agrumes qui caractérisaient le nez. La finale se positionne sur le fruit à chair blanche, gourmand et désaltérant. Un très beau vin de pays tout en finesse et gourmandise.

NB : nous avons dégusté le vin récemment et le nez a retrouvé toute son expression aromatique du à l’exubérance du Vermentino. Notre perception de Vinisud était bien le résultat de la mise en bouteille assez proche.

Les vins rouges de La Dournie

Nous commençons par la cuvée La Dournie 2009 en AOP Saint-Chinian.
Syrah 60% – Carignan 25% – Grenache 15%

Château La Dournie - Le Rouge 2011

Un premier nez marqué par le fruit rouge, on identifie la fraise, très veloutée puis un mélange d’épices avec de la muscade et un léger poivré très bien fondu. Une approche agréable et facile pour ce vin.

L’entrée en bouche est très équilibrée, tout en finesse. Des notes de cassis en milieu de bouche sur un tanin des plus légers. La dégustation continue avec les mêmes notes d’épices que l’on avait sur le nez. Je reste conquis par l’équilibre général qui se dégage de ce vin, la finale est très gourmande, une pointe d’anis vient rafraîchir le palais. Ce vin pourrait convertir les personnes qui ont des préjugés sur les vins rouges (âpres et tanniques) par son velouté et sa structure gouleyante.

Château Etienne La Dournie 2008
Syrah majoritaire – Grenache – Carignan
AOP Saint-Chinian

Chateau La Dournie - Etienne Rouge 2009

Cette cuvée reçoit un élevage de 12 mois en barrique après une vinification classique d’une vingtaine de jours. Midi-Vin commercialise actuellement le millésime 2006, qui a parfaitement digéré les nuances boisées, prêt à boire, il accompagnera vos grillades estivales, particulièrement des côtes d’agneau délicatement parfumées aux herbes de Provence.

Le premier nez fait honneur à la famille dite empyreumatique : beaucoup de fumé qui laisse place à l’aération aux fruits rouges et à la cerise griotte en particulier. Une pointe de réglisse apparaît aussi.

L’entrée en bouche est ample sur des notes fumées. Le milieu de bouche délivre des tanins soyeux, très biens patinés par l’élevage, le fruit rouge fait son apparition, la cerise toujours puis en finale un léger parfum de cassis, tout en finesse vient clore la dégustation.

Cuvée Elise 2008
80% de Syrah – 20% de Grenache
AOP Saint-Chinian

Chateau La Dournie - Elise 2008

Petite particularité : la Syrah est vinifiée en grappes entières, c’est-à-dire que les raisins n’ont pas été séparés de leur rafle. Là aussi, le vin est élevé 12 mois en barriques.

Le vin dégage des senteurs mentholées, de type eucalyptus. C’est très frais, très bon et complexe. Le nez évoque aussi la résine puis l’herbe séchée après aération. Un bouquet de fruits rouges biens mûrs vient clore l’analyse olfactive.

L’entrée en bouche est dense, très équilibrée. Le vin remplit la bouche de sa texture riche qui balance entre la résine et le poivre de la Syrah. On aime ce côté confituré de l’assemblage qui patine les tanins. Un vin incroyable qui pourra vieillir sans problème ou satisfaire les envies de côte de bœuf au barbecue dès à présent. Assurément le vin du domaine qui montre une poigne de fer dans un gant de velours !

Des vins sublimes, capables de satisfaire tous les palais. Il serait facile de faire le raccourci entre la finesse de toutes les cuvées et l’empreinte féminine qui règne au domaine. On retiendra encore ce magnifique terroir de Saint-Chinian qui n’a pas fini de faire parler de lui.

2 réflexions au sujet de « Château La Dournie à Saint-Chinian : une Vinifille »

  1. Lecomte

    Bonjour j’ai acheté chez vous lors d’une fête deux caisses de Château Etienne la Dournie 2006.
    ( il était alors destiné à l’exportation, et j’ai eu le privilège de l’acheté car j’étais chez vous, invitée par Mr Barret)
    Je désirerai m’en procurer de nouveau.
    Serai t il possible de vous en commander ?
    Je vous remercie.
    Bien à vous
    Véronique Lecomte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *