Archives pour la catégorie Editorial

Achat vin en ligne : nouvelle façon d’acheter ?

Achat vin sur Internet : le décollage ?

Une nouvelle publication du baromètre Sowine©, cabinet de conseil digital et marketing dans le vin et le champagne, a mis en émoi le petit monde du vin sur Internet. Même le taulier (alias Jacques Berthomeau) y est allé de son commentaire (selon lui, il n’y a pas eu de révolution digitale sur le marché du vin français) suivi de quelques échanges sur Facebook avec Vincent Pousson. Y a t il réellement une véritable révolution digitale (comme l’impact d’Amazon par rapport aux libraires cité par le taulier) sur le marché de vente en ligne de vin en France ? Quelques éléments de réflexion du fin fond du web vinique sudiste …

Lire la suite

Coliposte #fail : déboires de la logistique e-commerce

Pourquoi nous ne travaillerons plus avec Coliposte #fail

Aujourd’hui, on ne va pas parler dégustation, nectar et plaisir. Non, on va plutôt parler coup de gueule, #fail, incompétence et malhonnêteté. Il y a une petite tradition sur le Web tiré du Google Bombing qui consiste à adosser le mot clé #fail au nom de l’entreprise incriminée. Donc me voila parti vous expliquer le Coliposte #fail.

Midi-Vin utilisait les services de Coliposte #fail pour ses expéditions à l’international depuis le lancement du site. Nous n’avions jamais trouvé d’offres concurrentielles au démarrage. C’est l’histoire d’un colis à destination de l’Angleterre. Expédié par nos soins, la Poste anglaise a eu une initiative malheureuse en renvoyant le colis à l’expéditeur avant que notre client ait eu le temps de le retirer. Coliposte #fail met à disposition un outil qui permet de suivre le cheminement du colis.

Coliposte fail 300x113 edito   Coliposte #fail : déboires de la logistique e commerce

Ce malheureux colis a subi une détérioration lors de sa réexpédition (cf. la ligne du 19/06). Soit ce sont des choses qui arrivent. Le problème est que le colis avec les bouteilles cassées ne nous a jamais été retourné. Coliposte l’a égaré (ou bien un agent a du se charger de vider les quelques bouteilles encore en état) et n’a jamais pu me fournir la preuve de réception. Après avoir fait une première demande de remboursement, le service Clients s’est empressé de fermer ma demande sans la moindre justification. Pourtant il est bien dit ceci dans les CGV de Coliposte #fail au chapitre 6.2 :

Coliposte Fail CGV 300x136 edito   Coliposte #fail : déboires de la logistique e commerce

En cas de perte ou en cas d’avarie du colis confirmée par le système d’information de La Poste, et après enquête du Service Clients ou par preuve apportée par le réclamant, La Poste peut, sur demande, verser une indemnisation ne pouvant excéder 23€/Kg (frais de port compris) ; sauf en cas de faute de l’expéditeur, du destinataire, de force majeure, de vice propre de la chose ou de tout autre élément non imputable à La Poste.

Le dernier courrier reçu après une réouverture de mon dossier grâce à une ingénieur d’affaires compréhensive (merci à elle) n’a pas eu plus d’effet bien que j’ai fourni une attestation sur l’honneur comme quoi je n’avais pas réceptionné le colis en retour avec une photocopie de ma carte d’identité.  Coût total de l’opération : au bas mot 90 euros que j’ai du débourser pour livrer le client à nouveau qui bien sûr n’y était pour rien.

Je vous passe les détails des diverses péripéties (ex : une caution de 700 euros m’a été réclamé pour ouvrir un compte chez eux) que j’ai rencontré avec Coliposte : la plus marrante est quand j’ai voulu qu’il vienne chez moi ramasser les colis. Ils m’ont envoyé un contrôleur qui, armé d’un chronomètre et d’un décamètre, est venu mesurer le temps pour aller de mon portail à mon seuil de porte. Et cela deux fois car il avait perdu ses notes. Résultat : ce temps de déplacement devait m’être facturé 100 euros HT par mois. Coliposte a suscité l’émoi dans la communauté des e-commerçants car ils veulent appliquer une nouvelle tarification pour les périodes de pointe notamment pendant les fêtes. Tout cela est assez déplorable et le pire c’est que si Coliposte vient à perdre de plus en plus de clients, dans quelques années, on devra payer avec nos impôts et nos charges pour renflouer.

Si je n’ai qu’un seul conseil à donner aux personnes qui veulent se lancer dans l’e-commerce : fuyez Coliposte et allez voir du côté de Fedex ou de TNT. Ils ne sont pas parfaits mais au moins ils sont professionnels.

Voici un petit florilège des articles à la gloire de Coliposte #fail :

Coup de gueule

Twitter

Avis Clients

PS : bon je sais que cela ne servira à rien mais çà soulage un peu mes heures passées à discuter avec eux …