Bilan de Vinisud 2010, dégustations et découvertes au palais méditerranéen !

dégustation vinisud 2010

Palais Méditerranéen

C’est l’heure des bilans pour cette dégustation Vinisud 2010 qui s’annonce déjà comme une belle réussite. Fort de ses 32 269 entrées visiteurs sur les 3 jours, le salon a attiré près de 8 875 professionnels internationaux (27% du visitorat).
La crise financière et la faiblesse du Dollar par rapport à l’Euro rafraîchissent toujours les relations mais – d’après mes échos – elles semblent retrouver de la vitalité en ce début d’année 2010. Cependant, il est trop tôt pour crier victoire car – même si les exposants sont globalement satisfaits – nous avons eu droit à une stagnation du nombre de visiteurs, très proche de celui de 2008 (32 660). Ce qui constitue une première depuis la création de ce salon en 1994. Or, comme Vinisud représente le véritable baromètre de la viticulture du grand sud de la France, nous ne pouvons pas encore dire que la crise s’en est allée. Disons que le grand sud de la France est en pleine transition, il est sur la bonne voie mais n’a pas encore mis pleine voile.
Finalement la plus grande satisfaction de l’édition 2010 de Vinisud aura été le niveau qualitatif et l’homogénéité dans cette qualité qu’ont atteints les vins présentés et dégustés. Vinisud n’a plus à rougir, les vins exposés étaient excellents. Retour sur quelques dégustations partagées sur le salon.

Avec près de 2000 références cette année, le palais méditerranéens proposait une offre complète qui avait de quoi satisfaire tous les acheteurs et passionnés. Ce palais fut dressé et géré par les étudiants en œnologie de Montpellier sous la houlette de l’union des œnologues de France. Chaque vigneron – en échange d’une légère contribution financière – pouvait y présenter une ou plusieurs cuvées laissées libres à la dégustation des visiteurs. Ces derniers disposaient devant chaque cuvée d’une fiche technique relative au vin. Sur cette fiche le visiteur pouvait récupérer le numéro de stand où le vin correspondant était exposé, facilitant ainsi sa rencontre avec le producteur.

dégustation vinisud 2010

Je n’ai pas eu trop le temps de m’attarder sur le palais méditerranéen, néanmoins j’y ai découvert quelques jolis vins. J’attire votre attention sur le fait que les millésimes dégustés ne sont pas toujours les millésimes disponibles sur le site Midi-Vin. En effet, certains vignerons se servent de Vinisud pour proposer de nouveaux millésimes afin de susciter de l’intérêt et/ou parce qu’ils ont vendu tous les millésimes précédents. Pour les vinsconcernés, la notion « Découverte » est adjointe dans mes commentaires. Ces millésimes seront disponibles très bientôt sur la boutique Midi-Vin et suivent généralement la qualité des millésimes précédents. C’est parti :

Mas Bruguière – L’Arbouse 2008 – AOC Coteaux du Languedoc Pic Saint Loup
Syrah – Grenache
Vin rouge

Arbouse - Mas Bruguière

L’Arbouse présente un nez très fruité de confiture de mûre qui évolue vers la cerise à l’eau de vie. A ces senteurs fruitées s’associent des notes d’épices de garrigue (thym frais). Une grande finesse d’ensemble.
En bouche l’attaque est dense et traduit la santé de ce millésime 2008. Les tanins sont structurés et dirigent la bouche vers une finale longue et chaleureuse. Un très bon rapport qualité/prix/plaisir pour ce vin qui ne dépasse pas les 10 €.

Château Coujan – Bois Joli 2006 – AOC Saint-Chinian
Mourvèdre – Syrah
Vin rouge

Château Coujan Bois Joli rouge

Le nez rappelle son élevage sous bois et diffuse de délicates notes d’épices (poivre noir, noix de muscade). Des notes cacaotées se révèlent après aération. Le tout reste subtil, sans excès.

En bouche, l’attaque est progressive, les tanins sont fondus et bien ficelés. La finale s’exprime sur les arômes boisés. Une finesse générale qui traduit un joli potentiel.

Château Coujan – Gabrielle de Spinola 2008 – AOC Saint-Chinian
Mourvèdre – Grenache – Syrah
Vin rouge

Château Coujan Gabrielle de Spinola

Plus ouverte, cette autre cuvée du Château Coujan dévoile un nez complexe où se mêlent successivement des notes de fruits noirs, de tabac blond, et de menthol. L’intensité est agréable.
L’attaque en bouche est onctueuse et souple. L’acidité est néanmoins satisfaisante. Les tanins sont bien extraits, en finesse. Ils rendent la bouche harmonieuse et plaisante. Pour ce prix, c’est un régal !

Domaine du Chemin des Rêves – L’Exubérant 2007 – AOC CDL Grès de Montpellier
Grenache – Syrah – Carignan
Vin rouge

Exuberant - Chemin des Rêves

Pour ce millésime 2007, Benoit Viot place son « exubérant » à un niveau qualitatif remarquable. Le nez s’ouvre sur des notes de fruits rouges frais, c’est très net et intense. Une pointe d’épices relève le tout et incite à boire le vin.
En bouche, l’attaque est dense mais reste gourmande. Les tanins sont fondus et participent au bel équilibre du milieu de bouche. La finale – assez longue – s’exprime sur des arômes réglissés et cacaotés. Bravo !

Domaine les Grandes Costes – Sarabande 2007 – AOC Coteaux du Languedoc
Grenache – Syrah – Carignan – Cinsault
Vin rouge

Grandes Costes - Sarabande

Ce vin présente un joli nez dominé par une agréable odeur de fruits noirs, de confiture de cassis. Ces notes évoluent vers des senteurs plus épicées (réglisse, poivre, muscade). La complexité est réjouissante.
L’attaque en bouche est caractérisée par une belle fraîcheur portée par une acidité satisfaisante. Les arômes perçus en bouche rappellent les senteurs de garrigue : le thym, le romarin. La finale joue sur l’onctuosité et l’équilibre. Elle apporte une note réglissée qui persiste. La concentration marquée de ce vin est une source profonde de plaisir gourmand.

Domaine des 2 Anes – Fontanilles 2006 – AOC Corbières
Carignan – Grenache – Syrah
vin rouge – 7,50 €

Les Fontanilles - Domaine les 2 anes

Le nez est dominé par des notes de fruit noir (mûre) mêlées au cuir et au réglisse. Une belle intensité retransmet bien la générosité de ce terroir des Corbières Méditerranéennes.
L’attaque en bouche est soyeuse et gourmande. Les tanins légers et veloutés accompagnent son passage en bouche sans trop marquer. L’impression fruitée du nez se retrouve en bouche. La fraîcheur dirige l’équilibre du vin. La finale reste souple sur les arômes torréfiés de chocolat noir, du cacao et du café moulu. Un passage en bouche très agréable ! Une belle invitation à la gourmandise.

Château de l’Engarran – Grenache Majeur 2006 – AOC Coteaux duLanguedoc
Grenache – Syrah
Vin rouge

Château de Engarran Grenache Majeur 2006

Une dominante de Grenache (80%) associé à de la Syrah pour cette cuvée atypique, de grande qualité et sublimée par un élevage en barrique. Une vraie réussite qui démontre encore une fois tout le potentiel du Grenache. Bravo !
Le nez est exubérant. Il exprime la confiture de fruits noirs (la mûre plus précisément). La dominance du fruit est vraiment plaisante. Les premières notes passent la main à des senteurs de cerise à l’alcool puis s’ouvrent sur la douceur du chocolat épicé. Un nez gourmand à souhait qui donne envie de goûter le vin.
L’attaque en bouche est ronde et onctueuse. Les tanins sont veloutés et élégants. La fraîcheur est bien présente et révèle des arômes torréfiés de cacao, de grillé du bois, de cuir. Une belle impression finale lui donne ce qu’il faut pour obtenir un coup de cœur amplement mérité.

Voilà une sélection des vins qui ont retenus mon attention lors de ce salon. Une sélection parmi tant d’autres que je vous invite à découvrir sur la boutique Midi-Vin. Bonne dégustation et à très vite pour d’autres récits sur Vinisud.

Cette entrée a été publiée dans Actualité le par Arnaud.
À propos Arnaud

Etudiant DNO Montpellier diplômé en 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *